La politique des taux de change et l'insertion d'une petite économie à l'économie mondiale : cas de la Jamaïque et de la république dominicaine

par Lucile Sabas

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Pierre Laffargue.

Soutenue en 1997

à Paris 1 .


  • Résumé

    Dans le cadre des programmes d'ajustement encourages par les institutions financières internationales, de nombreux pays en développement appliquèrent des mesures de dévaluation, dans la perspective d'une plus grande insertion de leur économie à l'économie mondiale et d'un rétablissement de leur situation économique. La Jamaïque et la République dominicaine furent parmi les premiers pays de la caraïbe à adopter ces programmes d'ajustement. Dans le cas de ces pays, comme pour de nombreux pays en développement, malgré la vérification de la condition de Marshall-Lerner, les séries de dévaluation entreprises au cours des décennies 70 et 80 n'ont pas atteint les résultats escomptés. Ces échecs sont à rechercher dans l'insuffisance des mesures de dévaluation à impulser un processus d'insertion à l'économie mondiale ; ceci, en raison du caractère non permanent et non définitif de leurs effets. Du fait que la dévaluation favorise l'entrée sur les marches nationaux des pays en développement, de produits étrangers, contenant du savoir-faire, de la technique et de la technologie, il importe pour ces pays de posséder une main d'œuvre formée, qui soit en mesure de les capter et de les intégrer à un nouveau processus de production. De ce fait, les exportations issues de ce processus productif, aidées par la dévaluation, pourront conquérir de nouveaux marches, puisqu'elles seront désormais composées de biens à plus forte valeur ajoutée, et pouvant rencontrer une demande internationale en pleine mutation. Apparait dès lors une nouvelle stratégie de développement pour les PVD, basée sur la combinaison de mesures de dévaluation et de politiques biens coordonnées d'apprentissage et de formation du capital humain.

  • Titre traduit

    Exchange rate policy and the integration of less developping countries to the world economy : the case of Jamaica and the Dominican republic


  • Résumé

    In the context of the international financial institutions adjustment programs, most of the developing countries applied devaluation policies, to improve their insertion to the world economy, and restablish their economic performance. Jamaica and the dominican republic are two of the first countries which have applied those programs. In despite of the fact that the Marshall-Lerner condition can be satisfied (for those two countries), the devaluation they adopted between the 70s and 80s, did not produce the expected effects. Those failures are to be found in the deficiency of devaluation policies to impulse an insertion process for the ldcs, to the world economy. Those, because of undefinitive and uncontinuous nature of devaluation effects. Because devaluation favour imports of foreign goods containing "savoir-faire", technics and technology, it's important for these countries to have training labor which will be able to capture and integrate them (savoir-faire, technology etc. . . ) In a new productive process. Hence, exports coming from this productive process, helped by devaluations, will conquere new markets. In fact, they will henceforth be composed with goods containing more added value, and able to meet an international demand which is changing. So, this defines a new development strategy for the developing countries, based on the mixture of devaluation policies and well coordinated policies of learning by doing and training of human capital.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (465 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 365 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1511-1997-77
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.