Les fondements de l'economie du bien-etre et la revision de l'utilitarisme : l'heritage de henry sidgwick

par Philippe Bazard

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de André Lapidus.

Soutenue en 1997

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette these, centree sur la pensee de henry sidgwick, s'interesse aux debats qui ont permis a l'economie du bien-etre de se constituer en discipline autonome au sein de la theorie economique. Les travaux de sidgwick en economie et en philosophie morale montrent que l'auteur est un des premiers economistes a proposer une analyse de l'intervention de l'etat sur la base du principe utilitariste. Ceci lui permet de prendre en compte l'efficacite economique et la justice distributive. La demarche employee par sidgwick pour justifier les ingerences etatiques dans le domaine economique consiste en une etude des consequences de l'adoption de l'hypothese d'egoisme eclaire des agents. L'auteur parvient ainsi a montrer que les decisions individuelles egoistes sont le plus souvent incompatibles avec l'interet general, renouant ainsi avec la question des limites adequates de la sphere d'intervention de l'etat deja abordee par bentham et par mill. Toutefois, la demarche de sidgwick est etayee par une comprehension originale des comportements individuels. En effet, bentham et mill pensent que l'individu demeure le meilleur juge de ses propres interets. En dehors de ces cas, les interventions autoritaires de l'etat ne sont pas justifiees du point de vue utilitariste. Or, pour sidgwick, meme des individus "sains de corps et d'esprit" ne sont pas, dans de nombreux cas, les meilleurs juges de leurs interets. L'adoption de l'hypothese individualiste ne permet donc pas de deboucher sur un resultat socialement desirable. Les apports de sidgwick a l'utilitarisme permettent de comprendre les travaux de ses contemporains. Il s'avere que les divergences avec marshall sont dues a l'evolutionnisme spencerien qui constitue la source d'inspiration de ce dernier, en ethique et en economie. Son influence s'etend aussi a g. E. Moore et a j. M. Keynes. Sidgwick a suscite les critiques de spencer pour qui l'evolution tend a favoriser le developpement des sentiments egoistes raisonnables qui assureront la convergence entre interets prives et collectifs. Enfin, l'influence sur edgeworth est la plus importante car ce dernier admet l'idee que les principes d'action egoiste et utilitariste sont irreductibles l'un a l'autre et montre que la concurrence entre individus egoistes doit etre supplee par l'arbitrage utilitariste.

  • Titre traduit

    ˜the œfoundations of welfare economics and the reappraisal of utilitarianism : henry sidgwick's legacy


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to provide an explanation of the appearance of welfare economics within economic science. The economical and philosophical works of henry sidgwick show that this author brings in his utilitarianism in the analysis of state intervention in a different way than jeremy bentham or john stuart mill. Sidgwick aims at showing that even if we adopt the hypothesis of an economic agent who still remains the "better judge of his own interest", we cannot demonstrate that the aggregated result will be the maximisation of overall utility. Hence, in numerous cases, even if the individuals are, as is commonly assumed, enlightened self-interest, we can show how individual economic interactions fail to achieve a socially desirable outcome. The study of sidgwick's reappraisal of utilitarianism allows to understand some of his famous contemporaries. Concerning marshall, the divergences between these two cambridgians are due to the latter's adoption of an evolutionary view of man. This theory propounded by spencer was to be vigorously attacked by sidgwick. But sidgwick's influence can be extended to g. E. Moore, j. M. Keynes and edgeworth who seems to have been his disciple

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (341 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 496 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : P97-104
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.