Système bancaire, efficacité et croissance en zone franc : application au Bénin

par Anne Toulemont-Dakouré

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Claude Berthélémy.

Soutenue en 1997

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'objet de cette étude est de comprendre les raisons du mauvais fonctionnement des systèmes bancaires de la zone franc. Les systèmes financiers de cette zone monétaire se singularisent par l'adoption d'une monnaie unique le FCFA, rattachée au FF par un taux de change fixe, par l'existence de deux banques centrales régionales couvrant chacune plusieurs pays et par une importante segmentation. Coexistent deux systèmes parallèles: le système formel, compose essentiellement de banques commerciales récentes ou restructurées après les fracassantes faillites des systèmes bancaires de la zone franc à la fin de la décennie 1980 et le système informel, très dynamique mais échappant à toute législation. Les banques ont une place fondamentale dans le financement de l'économie. Cependant, elles y contribuent de façon très insuffisante dans les pays de la zone franc. Plusieurs arguments peuvent être avancés pour analyser cette situation. Le mode d'organisation sociale et institutionnelle ainsi que le faible niveau de développement de ces pays expliquent, en partie, cet état de fait. Toutefois, les travaux se concentrent sur l'existence de fortes asymétries d'informations entre les banques et leurs clients. L'asymétrie d'information entre la banque et les emprunteurs est particulièrement élevée du fait des spécificités des structures économiques et du niveau des risques. Le manque d'innovation des banques associé à une forte probabilité de défaut des emprunteurs entrainent un rationnement du crédit. Ce rationnement n'est pas la seule raison invoquée à la pénurie de crédit observée. Le comportement des épargnants (préférence pour la liquidité) ainsi que leur méfiance envers les institutions bancaires soumettent les banques à un véritable risque de panique, né de l'asymétrie d'information entre la banque et les déposants, les amenant à privilégier les actifs liquides. C'est autant le caractère illiquide que le caractère aléatoire des actifs bancaires qui provoquent ce déficit de crédits.

  • Titre traduit

    Banking system, efficiency and growth in the franc zone : application to Bénin


  • Résumé

    The topic of this work is the poor understanding of the zone franc banking systems. The financial systems of this monetary area are specific because of the use of one single currency, the CFA franc, linked to the french franc by a fixed rate of exchange ; they are also special because of the existence of two regional central banks operating in several countries, and because of an important segmentation. Two systems are used in parallel : the official system, essentially with young or restructured commercial banks that escaped the spectacular bankrupcies of the zone franc banking system in the late eighties; and the informal system, which is very dynamic but illegal. In theory, banks should play a central part in the financing of the economy. However, in the zone franc countries, they are not involved enough in that way. Several arguments might be considered to analyse this situation. The institutional and social way in which these countries are living, as well as their low level of economic development, explain these facts. However, the work focuses on the existence of a large asymetry of information between the banks and their clients. The information asymetry between the bank and the borrowers is particularly wide because of the economic framework and the specific risks. The association of a lack of innovation in the banks and a high level of failure probability from the borrowers, involve a credit restriction. The restriction does not remain the single reason put forward to explain the lack of credit. The savers behaviour (liquidity preference) and their suspicion against the banking institutions, put the banks under a real panic risk which comes from the information asymetry between the bank and its depositors, and all of this means that liquid assets prevail. It is no less the illiquid feature than the risky aspect of banking assets that involves the credit deficit.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (335 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 97 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 1. Service commun de la documentation. BU Centre.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGPARI1997/3
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : P97-119

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1511-1997-62
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.