Analyse économique du temps réduit indemnisé : chômage dans l'emploi et stabilisation de la relation d'emploi

par Mathieu Béraud

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de François Michon.

Soutenue en 1997

à Paris 1 .


  • Résumé

    La thèse a pour objet le chômage partiel. Cet instrument de la politique publique pour l'emploi présente une alternative au licenciement pour les entreprises connaissant des difficultés temporaires. Il permet aux entreprises de conserver leurs salaries durant les périodes de baisse de la demande, en jouant sur la durée du travail sans rompre le contrat de travail. Qualifié par le terme de "temps réduit indemnisé", nous analysons cet objet au regard de trois interrogations : pourquoi les entreprises ont-elles intérêt -ou sont-elles contraintes- de mobiliser plus ou moins durablement leur personnel ? Pour quelles raisons les entreprises ne choisissent-elles de ne pas se séparer de leur personnel (ou au contraire de le licencier) lorsqu'elles font face à des difficultés économiques? Quels sont les termes des arbitrages qui sont opérés entre gestion du temps de travail et gestion de l'emploi? Cette série d'interrogations nous entraine à étendre le champ de la réflexion à la relation d'emploi, et plus particulièrement au problème de la stabilité de la relation d'emploi. La thèse comprend trois parties. Dans la première partie, nous examinons le temps réduit indemnisé selon quatre dimensions : une dimension historique, une dimension légale et conventionnelle, une dimension comparative internationale (Allemagne, Grande-Bretagne et Italie) et une dimension statistique. Dans la deuxième partie, on utilise l'analyse économique pour voir comment les différents modèles issus de la théorie économique peuvent nous fournir un cadre pour intégrer et formaliser les règles et les institutions relatives au temps réduit indemnisé. L'examen des différentes analyses qui s'écartent toutes à des degrés divers du cadre standard nous permet de réunir les éléments pour construire notre propre grille d'interprétation des recours par les entreprises au temps réduit indemnisé au regard de la question de l'arbitrage entre temps de travail et emploi. La troisième partie caractérise les logiques et les variables explicatives qui déterminent les recours au temps réduit indemnisé. Bâtie sur la base d'une série d'enquêtes de type semi-monographique, notre analyse débouche sur une typologie des figures d'utilisateurs du temps réduit indemnisé.

  • Titre traduit

    Unemployment in employment : the stabilization of employment relationship


  • Résumé

    The aim of this thesis is short-time working. This public employment policy tool gives an alternative choice to the firm which meets temporary difficulties : shorten working time instead of lay-off. So this instrument offers to the firms the possibility to preserve theirs workers when the demand slow down. Working time is flexizibilized and the contract is not broken. The research is organised around three questions : why the firms have interest (or are obliged) to mobilize their employees for a long period? For what reasons the firms make the choice to preserve (or not preserve) their employees when the demand slow down? What are the terms of the choices which are make by the firm between working time and employment? With these three questions we focalise our analysis on employment relationship, particulary on the problem of the stabilization of employment relationship. The thesis includes three parts. With the first part, we examine short time working compensated in four dimensions : historical dimension, legal dimension, international comparison dimension (Germany, Italy and United-Kingdom) and statistic dimension. With the second part, we mobilize different models of the economic theory in the way to understand the rules and institutions of short time working compensated. The analysis of these models gives us different instrument to built our own interpretation of the short-time worked compensated firms utilization with the regard of the question of the alternative between working time and employment management. The third part shows the logics and the factors which determine the different utilizations of short time worked compensated. Based on empirics inquiries in the firms, our research gives a typlogy of different types of firms which utilize short-time compensated scheme.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (554 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.512-542

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Faculté des sciences économiques et sociales. Centre de documentation.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Campus lettres et Sciences Humaines. Studothèque Athéna.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.