Structure, stabilite et effets sur la replication in vitro des pontages interbrins formes dans la reaction entre la drogue antitumorale cis-dichlorodiammineplatine(ii) et l'adn

par CECILE PEREZ

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jean-Marc Malinge.

Soutenue en 1997

à Orléans .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    En se fixant sur l'adn, la drogue antitumorale cis-dichlorodiammineplatine(ii) (cis-platine) forme des adduits intrabrins majoritaires dans les sites d(gg), d(ag). Nous avons etudie les adduits interbrins minoritaires formes dans le site d(gc/gc) par des techniques physicochimiques et biochimiques. Premierement, nous avons defini la structure de l'adn en presence de l'adduit interbrin. Les deformations (courbure de 45 et deroulement de 79) de l'adn induites par l'adduit interbrin du cis-platine ont ete determinees par des techniques physicochimiques. Ces deformations sont independantes de la nature des paires de bases adjacentes au site d(gc/gc). Les deformations prononcees de l'adn, notamment le deroulement ont necessite l'utilisation de la resonance magnetique nucleaire et de la modelisation moleculaire pour obtenir la structure en solution de l'adduit interbrin. L'adn modifie par l'adduit interbrin presente une mini double helice gauche au niveau du site d(gc/gc). Le pontage par le platine des atomes n7 des guanines platinees initialement positionnees dans le grand sillon de l'adn b provoque le retournement des guanosines de 180. Le groupement cis-diammineplatine(ii) se positionne alors dans le petit sillon de l'adn. Il est admis que les adduits bifonctionnels dont les pontages interbrins sont stables dans les conditions physiologiques. Pourtant nous avons observe que le pontage interbrin du cis-platine est instable a 37c. Les liaisons entre le platine et l'atome n7 des guanimes platinees sont rompues. Le clivage des adduits interbrins donne des adduits monofonctionnels sur les deux brins d'adn qui se rearrangent en adduits intrabrins. Enfin, l'etude de la replication in vitro avec des adn polymerases procaryotes de l'adn modifie par un pontage interbrin unique montre qu'il entraine une arret franc de la replication. La structure particuliere de l'adduit interbrin n'est pas conservee en presence du brin neosynthetise par les polymerases. L'absence de la structure de l'adduit interbrin conduit a stabiliser fortement le pontage interbrin du cis-platine.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 139 P.
  • Annexes : 250 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.