Etude des lois de distribution spatiale des sols de petite beauce application a la cartographie d'un horizon par couplage de methodes morphometriques et geostatistiques

par HOCINE BOURENNANE

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jean Trichet.

Soutenue en 1997

à Orléans .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est de parvenir a : (1) la comprehension des lois de distribution spatiale des sols d'un secteur de petite beauce ; (2) la modelisation spatiale de l'epaisseur d'un ensemble majeur dit ensemble argilo-limoneux et note al ; (3) la generalisation spatiale sur un grand domaine du modele etabli. La recherche des lois de distribution spatiale des sols est basee sur l'identification des facteurs a l'origine de la variabilite des sols. Il s'agit donc d'une approche pedogenetique. Les techniques utilisees pour l'acquisition des donnees sont principalement : (1) les methodes classiques de prelevement et d'analyse des materiaux sur sondages a la tariere ou profils pedologiques ; (2) la geophysique par resistivite electrique pour l'identification en continu des sols et des materiaux qui lui sont sous-jacents ; (3) les modeles numeriques de terrain (mnt) pour la quantification des attributs morphologiques du relief. La methode consiste a mettre en relation les caracteres des sols avec les facteurs de la pedogenese que sont principalement le materiau parental, la morphologie du relief et le climat. Les resultats montrent une forte relation entre l'epaisseur de l'ensemble argilo-limoneux et l'intensite de la pente et son orientation, malgre un relief tres peu accentue dans la region d'etude (la moyenne de l'intensite de la pente est d'environ 0,5 %). Cette relation serait en grande partie le resultat de l'action du vent sous climat periglaciaire au cours du quaternaire. La modelisation spatiale de l'epaisseur de l'ensemble argilo-limoneux (epal) en fonction des attributs du relief (intensite de la pente et son orientation) est tout d'abord realisee a partir d'un modele de regression (methode non spatiale). Toutefois, la variabilite residuelle issue de ce modele est assez importante. En consequence, une methode de la geostatistique non stationnaire a ete testee (methode spatiale). Il s'agit de la methode de la derive externe. Cette derniere permet d'integrer une condition supplementaire d'universalite dans le systeme de krigeage. Celle-ci rend compte de la relation lineaire qui existe entre epal et l'intensite de la pente. Une etude comparative avec d'autres methodes d'estimation connues en science du sol (regression lineaire multiple, krigeage ordinaire, krigeage universel, cokrigeage) montre que la methode de la derive externe permet les meilleures estimations en moyenne dans le cas de notre etude. La generalisation spatiale sur un plus grand domaine spatial du modele etabli grace notamment a un mnt issu de cartes topographiques montre : (1) l'interet de la precision des variables auxiliaires (intensite de la pente et son orientation) dans les performances d'estimation du modele de repartition des sols ; (2) l'efficacite des modeles de regression dans la generalisation spatiale sur des domaines ou la variable a estimer est mesuree en un tres petit nombre de lieux.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 301 P.
  • Annexes : 173 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut des sciences de la Terre d'Orléans.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 03-811
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.