L'echelle des distances extragalactiques : la relation tully-fisher et la constante de hubble h#0

par Gilles Theureau

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Lucette Bottinelli.

Soutenue en 1997

à OBS. PARIS .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these presente une etude exhaustive de la relation tully-fisher (tf) appliquee aux galaxies spirales de champ. Mon echantillon (klun) compte 6620 galaxies de type sa a sdm ; il a ete collecte a partir de nouvelles observations et de la base leda, et etudie en detail, en particulier en terme de completude et d'homogeneite. Il permet d'analyser les differents aspects de la relation tf en bande b, en utilisant en parallele les relations en diametre, en magnitude, directe ou inverse. J'expose une version generalisee de la methode des distances normalisees de bottinelli et al (1986), ou toutes les variations du biais de malmquist dans l'espace des parametres observables sont maintenant prises en compte. Sa validation en termes statistiques conduit a une nouvelle methode de correction du biais, qui permet d'etudier le champ des vitesses particulieres jusqu'a des distances de 200 mpc. Je montre par ailleurs que l'introduction de parametres supplementaires, tels que le type morphologique ou la brillance superficielle moyenne, permet de reduire la dispersion de la relation tf, et d'etendre le domaine des distances non-biaisees. J'obtiens ainsi une valeur statistiquement fiable de la constante de hubble h#0 a partir d'un echantillon non-biaise de 600 galaxies de champ (z 0. 02), en parfait accord avec les resultats obtenus a plus grandes distances (z 0. 1) a partir des supernovae de type ia. Cette valeur de h#0=55 5 km s#-#1 mpc#-#1 ne depend plus que de la calibration primaire (distances cepheides). J'evalue independamment la vitesse de chute du groupe local vers virgo (v#g#l=200 30 km s#-#1), confirme l'existence d'une anomalie locale du champ des vitesses, et mets en valeur un mouvement de chute important au voisinage des amas de persee-poissons et hydra, a la fois a l'arriere et a l'avant de ces concentrations. Le fort puit de potentiel attendu dans la region du grand attracteur n'est pas confirme.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 VOL., 526 P.
  • Annexes : 188 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Paris). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 7355
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : (043) THE

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf.Theureau
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.