Variabilite antigenique et genomique du virus du syndrome dysgenesique et respiratoire porcin. Relations phylogenetiques au sein des arterivirus

par Anne Le Gall

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Jean-Marie Aynaud.

Soutenue en 1997

à Rennes, Agrocampus Ouest .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le virus du syndrome dysgenesique respiratoire porcin (sdrp) est un virus a arn positif simple brin, appartenant a la famille des arteriviridae. La variabilite antigenique de ce virus a ete etudiee par la comparaison des profils epitopiques de 18 isolats viraux a l'aide d'un panel d'anticorps monoclonaux, obtenus au laboratoire ou genereusement offerts par des equipes etrangeres. Les hybridomes ont ete obtenus en testant differents protocoles de purification de virus, et en utilisant des modalites d'immunisation classiques ou visant a orienter la reponse immunitaire des souris. La variabilite genomique du virus a ete realisee par l'etude des sequences du gene de nucleoproteine (orf7) de 33 isolats viraux. L'analyse phylogenetique realisee a partir des profils epitopiques et des sequences de l'orf7 a revele l'existence de deux groupes tres differents du virus du sdrp, l'un d'origine europeenne et l'autre d'origine americaine. Les autres arterivirus, l'eav, le ldv et le shfv, forment des branches distinctes. Les relations entre arterivirus et l'origine du virus du sdrp sont discutees. Les profils epitopiques et les sequences de l'orf7 n'ont pas permis d'approfondir de relations geographiques ou chronologiques entre isolats d'un meme groupe. L'analyse des mutations au sein de l'orf7 a mis en evidence quatre regions bien conservees, probablement soumises a de fortes pressions de selection. L'etude des substitutions synonymes et non-synonymes dans l'orf7 n'a pas permis d'etablir un taux d'evolution net de ce virus evoluant apparemment plus par sa structure de quasi-espece que par l'accumulation de mutation au cours du temps. Un ou deux passages du virus in vivo ont affecte le profil epitopique au niveau d'un epitope de la proteine gp3, et n'ont induit que des mutations synonymes dans le gene de la nucleoproteine. Gp3 varierait pour echapper a la reaction immunitaire developpee par le porc contre le virus alors que la nucleoproteine serait beaucoup plus stable et soumise a des pressions de selection importante.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 148 p.
  • Annexes : 283 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.