Etude de la variabilite de vection des bydv-pav et mav par differents clones de l'espece de puceron, rhopalosiphpadi l. Et de quelques autres facteurs de l'epidemiologie de la jaunisse nanissante de l'orge

par SEVED-EBRAHIM SADEGHI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de CHARLES-ANTOINE DEDRYVER.

Soutenue en 1997

à l'ENSA RENNES .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le sujet principal de cette these a ete l'etude de la variabilite de vection des virus pav et mav du bydv au sein de l'espece de puceron vecteur, rhopalosiphum padi l. On y a joint les resultats d'une enquete effectuee a l'automne 1995, sur l'infection des cultures de mais par les bydv dans 45 departements francais. Les deux premiers chapitres constituent une etude bibliographique sur : (i) les modes de transmission des virus phytopathogenes (transmission mecanique, transmission par le pollen, les champignons, les nematodes, les acariens et les insectes), (chapitre 1) ; (ii) sur l'etat general des connaissances sur les bydv (chapitre 2). Le chapitre 3 est un chapitre methodologique consacre a la mise au point des methodes d'etude de la variabilite de vection, c'est-a-dire a l'obtention de resultats repetitifs eliminant les effets d'autres facteurs de variabilite, tels les plantes sources de virus (publication 1) et la duree d'acquisition et d'inoculation virale (resultats complementaires). Le chapitre 4 est consacre a l'etude de la variabilite de transmission de 2 isolats de pav par une vingtaine de clones de r. Padi (publication 2). On y montre que cette variabilite est tres faible en conditions optimales de vection et qu'elle ne s'exprime que lorsque la duree d'acquisition virale ou la duree d'inoculation sont limitantes. La temperature d'experimentation (15 ou 20\c) modifie les niveaux globaux de transmission mais pas le rang de classement des clones (pas d'interaction). Le chapitre 5 traite de la variabilite de vection de deux isolats de mav par les memes vingt clones de r. Padi (publication 3). Cette variabilite est forte et les niveaux de transmission sont fonction de l'isolat considere : ainsi mav 2 est transmis dans une fourchette de 5 a 35% selon les clones, alors que l'isolat mav 11 n'est transmis que par deux clones, et beaucoup moins efficacement (10-15%). Le chapitre 6 se rapporte a une enquete effectuee au cours de l'automne 1995, sur l'infection des cultures de mais par les bydv pav et mav, sur le territoire francais : on y montre que la maladie est presente sur les cultures de mais partout en france, mais que les regions du nord et de l'est ont les parcelles les plus fortement infectees. Le gradiant d'infection nord est-sud ouest est relie a l'intensite des vols de l'espece vectrice r. Padi, mesuree au reseau de pieges a aspiration agraphid. L'interet de l'etude de la variabilite intraspecifique de vection des bydv est discute, sous ses aspects (i) epidemiologiques, (ii) fondamentaux, comme moyen d'obtention de materiel aphidien propre a l'etude des recepteurs membranaires de virus chez les pucerons.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 121 p.
  • Annexes : 301 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.