Etude du role de l'atp sulfurylase dans la regulation de l'assimilation du sulfate chez les vegetaux

par YVES HATZFELD

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JEAN CLAUDE DAVIDIAN.

Soutenue en 1997

à l'ENSA MONTPELLIER .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le role de la premiere enzyme de la voie d'assimilation du sulfate, l'atp sulfurylase, sur la regulation de cette voie chez les vegetaux a ete etudie. Un gene d'atp sulfurylase a ete isole chez brassica oleracea. Le promoteur de ce gene a une structure differente de celle de la majorite des promoteurs d'atp sulfurylases. La presence de boites nit2, responsable chez les champignons filamenteux de l'activation de certains genes en fonction du statut nutritionnel azote, suggere que l'atp sulfurylase pourrait etre regulee au niveau transcriptionnel par la disponibilite en azote. Nous avons recherche la presence d'interactions physiques entre le transporteur de sulfate sul1 et l'atp sulfurylase met3 chez la levure, mais nous n'avons pu les mettre en evidence par la methode des deux hybrides. Les effets de l'expression de diverses atp sulfurylases dans des souches de levures mutees ou non dans le gene de l'atp sulfurylase ont confirme ces resultats. Nous avons mis en evidence un effet du mode d'expression de ces atp sulfurylases sur la capacite a transporter le sulfate d'une souche de levure mutee dans le gene de l'atp sulfurylase. Nous avons recherche le noeud de regulation majeur de la voie d'assimilation du sulfate chez les plantes. Une atp sulfurylase d'arabidopsis thaliana a ete surexprimee chez le tabac et des cellules isolees de tabac by2. Nos resultats suggerent qu'un mecanisme post-transcriptionnel interviendrait dans la regulation de l'expression de l'atp sulfurylase lors d'une carence en soufre. Le niveau d'expression constitutive de l'atp sulfurylase n'a presente aucun effet sur la regulation du metabolisme soufre. Le prelevement du sulfate par les racines semble neanmoins legerement sensible a l'abondance de l'enzyme. Nous proposons que l'atp sulfurylase serait majoritairement presente sous une forme inhibee par l'aps dans les cellules vegetales, et que cette enzyme ne serait pas le goulot d'etranglement de la voie d'assimilation du sulfate chez les plantes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 94 P.
  • Annexes : 216 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.