Effets des hautes temperatures sur la croissance vegetative et le developpement des organes reproducteurs chez le pois (pisum sativum l. , cv. Messire). Consequences sur la production de biomasse et le nombre de graines

par LYDIE GUILIONI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de FRANCOIS TARDIEU.

Soutenue en 1997

à l'ENSA MONTPELLIER .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objectif etait d'analyser l'effet de courtes periodes de hautes temperatures sur la croissance et le developpement du pois pendant les differentes phases de l'elaboration du nombre de graines. Des contraintes thermiques (ct) de quelques jours ont ete appliquees sur des plantes cultivees en serre, par transfert en chambre de culture, et sur des plantes au champ, par application d'un abri a effet de serre. Les ct ont ete caracterisees par la temperature des extremites apicales des plantes (tea) : ct moderees (tea max 30c) et ct severes (tea max 35c). Ces ct ne sont pas rares dans les zones de culture du pois en france. Un deficit hydrique peut induire des ct moderees. Une courte periode de temperature elevee reduit, de maniere reversible, la photosynthese nette et l'efficience biologique de conversion du rayonnement absorbe en matiere seche. Elle reduit la surface foliaire de tous les phytomeres immatures et peut donc diminuer l'efficience d'absorption du rayonnement par le biais d'une reduction de l'indice foliaire. L'effet des ct peut etre integre dans un modele de production de biomasse, s'il inclut un module de croissance foliaire par phytomere. Une ct moderee induit un arret anticipe de la production de nouveaux phytomeres par le meristeme caulinaire et reduit le nombre de fleurs. Les avortements de fleurs et boutons sont localises sur le haut de la tige et ne sont pas lies a l'age de l'organe au moment de la contrainte mais probablement a son age au moment de l'arret de fonctionnement du meristeme apical. Une ct moderee et tardive n'affecte pas le nombre de graines par plante mais modifie leur repartition sur la tige en faveur des premiers phytomeres reproducteurs. Une ct plus precoce reduit le nombre de graines essentiellement par la reduction du nombre final de phytomeres reproducteurs emis par la plante. Une ct severe provoque des avortements de boutons floraux independamment de l'arret du meristeme apical et reduit le nombre de graines par plante.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 103 P.
  • Annexes : 145 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.