La sp220k : une nouvelle protease a serine matricielle exprimee a la surface des adenocarcinomes renaux humains

par SABINE THAON

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de CLAUDINE POUSTIS DELPONT.

Soutenue en 1997

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les processus d'invasion et de metastase cancereuse sont imparfaitement connus. Ils impliquent des interactions reciproques entre les cellules cancereuses et le stroma. Les proteases matricielles jouent un role essentiel car elles participent collectivement a la destruction de la matrice extracellulaire et permettent l'initiation et la poursuite des etapes du processus d'invasion-metastase. Nous avons etudie une nouvelle protease a serine : la sp220k (mr 220 k) formee de quatre sous-unites associees de facon non covalente et identiques en electrophorese bi-dimensionnelle (mr 55 k). En contraste avec le monomere, la forme tetramerique possede une activite gelatinase, lie de facon covalente le dfp tritie et n'a pas d'activite guanidinobenzoatase. Des experiences d'immunoempreinte montrent que l'enzyme native est tetramerique dans les membranes plasmiques de carcinome renal a cellule claire (rcc). Dans ces membranes la sp220k est fortement detectee par immunoempreinte et par analyse de l'activite gelatinase, mais elle est faiblement detectee dans le cortex non-tumoral. De plus, la sp220k est indetectable dans une serie de tumeurs renales benignes d'origine epitheliale (oncocytomes). Le fait que la sp220k degrade la fibronectine et le collagene de type i pourrait expliquer son expression au niveau de la membrane des cellules cancereuses. Tous ces resultats suggerent une association dela sp220k au phenotype invasif. L'originalite de la sp220k au sein des proteases de type trypsine est confirmee par son profil d'inhibition. Enfin, l'expression de la sp220k dans une lignee cellulaire provenant d'une metastase de rcc suggere une selection clonale des cellules exprimant la sp220k au cours des etapes de la metastase. La banque d'adn complementaires realisee a partir de cette lignee nous fournit un outil pour le clonage par expression de la sp220k. Des etudes supplementaires seront necessaires pour confirmer l'expression de la sp220k dans les cellules endotheliales ainsi que pour evaluer la valeur de la sp220k en tant que marqueur plasmatique des rcc. L'ensemble des resultats obtenus au cours de ce travail, suggerent fortement que la sp220k est une nouvelle protease matricielle impliquee dans le phenomene d'invasion et de metastase des cancers du rein humains.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 157 P.
  • Annexes : 408 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.