La famille des recepteurs membranaires couples aux proteines-g. Un exemple d'etude : les recepteurs des neuropeptides neurotensine et neuromedine n

par JEAN-MARIE BOTTO

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean Mazella.

Soutenue en 1997

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les recepteurs couples aux proteines-g constituent, chez les mammiferes, une grande famille de proteines membranaires dont la fonction est la reconnaissance de stimuli extracellulaires de nature diverse et la transmission de ce signal a l'interieur du cytoplasme de la cellule. Certains recepteurs couples aux proteines-g peuvent etre l'objet de mutations genetiques qui alterent la transmission de l'information, entrainant parfois des pathologies graves. Les recepteurs des peptides neurotensine et neuromedine n, appartiennent a cette famille de proteines. Depuis le clonage de l'adnc correspondant a un premier sous-type de recepteur de la neurotensine, nomme ntrh, par l'equipe du dr. S. Nakanishi, en 1990, de nombreuses etudes concernant son expression, sa localisation anatomique ainsi que la regulation de son activite ont pu etre recueillies. Recemment, un nouveau sous-type de recepteur de plus faible affinite pour la neurotensine, et appele ntrl, a ete clone au laboratoire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 178 P.
  • Annexes : 497 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.