Recherches sur la problématique de l'État d'Israël

par Frédéric Lauze

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Marie-José Domestici-Met.

Soutenue en 1997

à Nice .


  • Résumé

    En Israël, on assiste à la douloureuse genèse d'une nation. Le sionisme a réalisé le droit à l'autodetermination du peuple juif en Palestine, 2000 ans après le peuple hébreu, en rassemblant et en fusionnant un peuple dispersé, en faisant renaître une langue morte redevenue vivante. Le sionisme a formulé la question juive en terme politique et stato national et non plus culturel, religieux ou communautaire. Ainsi, si l'Etat a été le moyen pour réaliser les objectifs du sionisme il n'en a jamais été le but. L'Etat assure la permanence et l'unité de la nation encore en gestation, qu'il veut incarner. Pour les sionistes, l'Etat a un rôle moteur dans la construction et la modernisation d'un nation nouvelle souveraine. En analysant les institutions et les éléments fondamentaux de cet Etat, on trouve ses contradictions fondamentales, laissées en suspens par ses fondateurs, afin d'assurer l'unité nationale, notamment face aux guerres extérieures. Ainsi le caractère juif de l'Etat d'Israël relie celui-ci au monde juif dispersé dont il assure la centralité en le rendant toujours attractif, mais il marginalise les arabes israeliens qui ne partagent ni la légitimité ni la finalité de cet Etat juif. De même le système communautaire en diaspora préservait la vitalité et la préeminence du judaïsme comme lien national et social. Aujourd'hui, ce rôle historique du judaïsme est épuisé, et en Israël, face à l problématique stato nationale, le judaisme doit apprendre a se subordonner au politique. Si le pari de la construction de l'etat a ete gagne, israel reste cependant un etat nation inacheve, en quete d'une identite culturelle plus large, permettant de depasser les clivages entre juifs et arabes et entre laics et religieux. Israel, d'abord soude par l'adversite exterieure ne pourra pas faire l'economie d'un debat sur la nature de l'etat, sur les questions fondamentales occultees et qui vont resurgirent, alors que la paix progresse. Cette identite israelienne qui emerge et se cherche, se construit dans un environnement regional transforme par des traites de paix, et les questions ontologiques liees a la nature et a l'identite de l'etat, apparaissent avec plus de force. L'identite culturelle israelienne nouvelle, constitue la nouvelle, frontiere du sionisme et de l'etat d'israel.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (312 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 300-306. Notes bibliographiques en bas de page. Annexes

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Côte d’Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque Droit et Science politique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1997NICE0021bis
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1161-1997-20
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.