La communication inter-organisationnelle : une approche interactionniste des coopérations

par Valérie Hauch

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Yvonne Giordano.

Soutenue en 1997

à Nice .


  • Résumé

    Les cooperations interentreprises, pratiques desormais repandues, restent pourtant un champ en partie inexplore, surtout en ce qui concerne les implications humaines et manageriales de leur developpement. Cette meconnaissance relative entraine une carence dans les outils, les modeles et les concepts proposes pour la conduite de telles pratiques. Cette recherche exploratoire a pour objet de completer les connaissances sur les cooperations en focalisant l'attention sur leurs aspects communicationnels. Le terme de communication est utilise dans son acception originelle, c'est a dire celle de "mise en commun", reprise par les chercheurs du courant dit de"palo alto". Des lors, les echanges d'informations ne sont pas l'element central de l'analyse, celui-ci reposant plutot sur les interactions et la creation commune de sens, susceptibles de se former dans ces situations de cooperation. Il s'agit donc d'une extension de l'approche interactionniste de la communication au cadre des relations interorganisationnelles. A partir d'observations empiriques, il est alors possible de construire une representation de la communication inter-organisationnelle. Trois processus principaux contribuent a ce modele : les echanges d'informations, les relations interpersonnelles et la creation de valeurs communes. L'etude de leur dynamique permet de mettre en lumiere des phenomenes communicationnels nes des interactions entre les membres des organisations collaboratrices. Les notions de metacommunication et de double contrainte sont ainsi developpees, et la confiance trouve, aux cotes de la communication, un role central dans les cooperations.

  • Titre traduit

    Interorganizational communication : an interactionist approach to cooperations


  • Résumé

    Now common in practice, interfirm cooperations remain unexplored, especially in their human and managerial implications. This relative lack of knowledge leads to a deficiency in tools, patterns and concepts to conduct interfirm cooperations. The aim of this exploratory research is to complete knowledge on cooperations, focusing on communicational aspects. The term of communication is used in the o original sense of "sharing together", as stated by what is called the "palo alto movement". Since, information exchanges are not the central point of the analysis. Rather are important interactions and common sensemaking, that may emerge from cooperative situations. It is thus an extension of the interactionist approach of communication to the interorganizational relations frame. From empirical observations, it is then possible to construct a representation of interorganizational communication. Three processes contribute to this pattern : information exchanges, interpersonal relations and common values creation. The study of their dynamic allows to enlighten communicational phenomena stemming from interactions between members of cooperating organizations. Notions of metacommunication and double bind are then developped; trust, as communication, plays here a central role in cooperations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (444 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 379-416. Notes bibliographiques en bas de page. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque de Saint-Jean d'Angély.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1997NICE0020bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.