Le littoral de Loire-Atlantique et de Vendée et sa géographie du danger

par Sylvie Tenaud-Caille

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Bernard Bousquet.

Soutenue en 1997

à Nantes .


  • Résumé

    La morphologie du littoral régional, caractérisée par de longs massifs dunaires, est à l’origine d’une géographie du danger qui a évolué dans l’espace et le temps en fonction des sociétés et de leur transformation. L’histoire du littoral depuis le XVIIIe siècle, qui caractérise cette géographie du danger, est aussi bien celle du milieu naturel que celle des hommes qui y vivent et qui le pratiquent. Une étude écogéographique permet d’aborder le milieu dans son entier, tant dans ses réalités écologiques que dans ses réalités économiques. L’histoire fait également apparaître des dangers successifs et des changements dans l’aspect du milieu. C’est pour répondre à un danger lié au vent qu’eut lieu, par le décret napoléonien de 1810 décrétant l’ensemencement des massifs sableux, la première emprise de l’homme sur la nature. Dès lors, celle-ci ne cessera amenant successivement au danger de la mer lorsque les hommes s’installeront sur la dune bordière, puis au danger microbien lorsque la conquête de l’espace littoral sera massive par le développement du tourisme. Cette succession laisse apparaître un changement d’échelle dans le temps, puisque de macroscopique le danger est devenu microscopique, et dans l’espace, puisque le rétro-littoral et le trait de côte sont affectés par les dangers macroscopiques et le pré-littoral est affecté par le danger microscopique. Ainsi, le cycle de l’eau succède au cycle sédimentaire et fait passer du site sensible à l’étendue du risque. L’histoire des cindyniques révèle une évolution spatio-temporelle et met en lumière deux façons d’appréhender le milieu qui introduisent des valeurs culturelles : - la perception pratiquée par les pouvoirs politiques et reconnue par l’inventivité technique ; - l’aperception qui permet une modélisation des phénomènes à l’origine d’une géographie du danger et sa meilleure compréhension à son échelle spatio-temporelle.

  • Titre traduit

    The littoral of Loire-Atlantique and the Vendée and its geography of danger


  • Résumé

    The morphology of the regional littoral, characterized by long dune massifs is at the origin of a geography of danger which has developped in space and time according to societies and their own transformation. The history of the coast since the 18th century, that characterizes this geography of danger has been peculiar to the natural surroundings, but is also the one of the human being living there and using it. An ecogeographical study permits to get on to whole environment, as much in its ecological facts as its economical reality. Moreover, history brings out some successive dangers and changes in the aspect of environment. It is to answer to one danger linked with wind that the first grip of inankind over nature took place through a napoleonian decree impelling the sowing of sandy massifs. From that moment this did not ceare, leading to the sea danger at first, when men settled on the shore dune, then to microbial danger as soon as the conquert of the coast space became real thanks to the development of tourism. This succession lets show a changing of scale in time, since being originally macroscopic, danger has been turning microscopic and as far as space is concerned because the retro-littoral and the shore line have been affected by macroscopic dangers, and the pre-littoral has been affected by the microscopic danger. Thus the water cycle follows the sedimentary cycle and makes go from the sensitive setting to the risk spread. The history of cindynics reveals an evolution in space and time and brings to light 2 distinct ways to apprehend the environment introducing cultural values : - perception used by political power and recognized by technical inventeveness. – aperception which allows to make a pattern of the phenomenoms at the origin of a geography of danger and a better understanding of it in its time and space scale.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (496 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 118 ref.

Où se trouve cette thèse ?