Les strategies d'identification des mots ecrits en arabe

par MOHAMED AMMAR

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de ABDELHAMID KHONSI.

Soutenue en 1997

à Nantes .


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est de decrire les strategies d'identification des mots ecrits en arabe. Les experiences ont porte sur un echantillon d'eleves tunisiens. Les donnees recueillies concernent l'identification de mots en contexte image, la lecture de mots a voix haute et des epreuves d'evaluation des capacites metaphonologiques (segmentation, comptage et suppression). Les epreuves ont ete proposees a divers groupes d'enfants du jardin d'enfants a la deuxieme annee secondaire. Les resultats ont montre que les strategies de type logographique, alphabetique et orthographique sont utilisees dans la lecture en arabe. Neanmoins, le mode de fonctionnement de ces strategies est different de celui observe pour la langue anglaise. L'identification des mots ecrits en arabe est fondee sur une analyse morphologique, qui permet de distinguer la racine (le squelette consonantique) et les morphemes vocaliques (les signes diacritiques) du mot. Lorsque l'ecriture est vocalisee, l'enfant s'appuie initialement sur le squelette consonantique du mot, comme dans la lecture en arabe non vocalise. Cette strategie permet d'obtenir une prononciation a l'aide des analogies orthographiques. Elle ne peut avoir lieu sans une capacite prealable de decodage des consonnes formant la racine du mot. A l'instar des autres langues a ecriture alphabetique, l'apprentissage de la lecture en arabe exige une conscience phonologique. Elle est d'autant plus requise qu'elle porte sur les consonnes. L'information vocalique procuree par les signes diacritiques n'intervient que secondairement pour l'identification des mots rares. Elle est plus exploitee par les lecteurs experts que par les faibles lecteurs. Les strategies se limitant au decodage lettre-a-lettre du squelette consonantique s'averent affectees par l'interference phonologique de l'arabe dialectal avec l'arabe standard. Les donnees sont discutees a la lumiere du modele d'assemblage phonologique en deux cycles, propose par berent et perfetti pour les lecteurs adultes experts en anglais.

  • Titre traduit

    The identification strategies of words written in arabic


  • Résumé

    The purpose of this study was to describe identification strategies of words written in arabic. The data dealt with a sample of tunisian pupils who participated in tasks of words' identification in a pictorial context, reading words aloud and metaphonological evaluating tasks (segmentation, counting and deletion). We examined various children groups from kindergartners to secondary school second graders. We found that logographic, alphabetic and orthographic strategies were in use while reading arabic, but their functioning mode was different from the one observed in the english language. Arabic written word identification is mainly based on morphological analysis which allows to distinguish between the root (consonantal skeleton) and vowel morphemes (diacritical marks). When arabic script is vocalized, children initially identify the word consonantal skeleton as they do when reading an unvocalized arabic script. In this case, pronunciation is obtained through orthographic analogy. However, this strategy need prior consonantal skeleton decoding skills. Like other script alphabetic languages, learning to read arabic requires a phonemic awareness whose importance is greater when consonants are concerned. Vowel information provided by the diacritics is treated secondly and enables subjects to read unfamiliar visual words. It was shown that skilled readers did better identificationof diacritics than poor readers. Strategies only limited to consonantal skeleton decoding are constrained by phonological interference between dialectal arabic and standard arabic. Data are discussed in the light of the two-cycles model of phonology assembly proposed by berent and perfetti about adult skilled readers in english.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 281 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 155 ref.

Où se trouve cette thèse ?