Evaluation de methodes de correction du diffuse en spect sur des donnees simulees realistes

par VERONIQUE BACCARNE

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de YVES BIZAIS.

Soutenue en 1997

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les performances de la scintigraphie d'emission a simple photon sont limitees par la nature meme des phenomenes physiques mis en jeu puisque les photons sont susceptibles d'etre diffuses ou absorbes entre leur emission et leur detection, venant ainsi degrader la qualite de l'image formee. On se propose d'evaluer la qualite de la correction du diffuse realisee par trois methodes reconnues, sur des donnees simulees realistes d'une situation clinique. Dans un premier temps nous avons mis en evidence l'influence de la geometrie du milieu sur la formation de diffuse. Nous avons donc decrit un code de simulation de type monte carlo permettant de simuler la formation d'images scintigraphiques realistes. Il s'agit de construire un fantome anthropomorphique decrivant non seulement la geometrie du patient, mais aussi ses caracteristiques physiques relatives au transport des photons. Nous avons utilise un jeu de coupes tomodensitometriques ainsi qu'un jeu de coupes segmentees en montrant l'importance qu'il convenait d'accorder au calcul des sections efficaces des trois types de collisions physiques. Ce code permet d'obtenir des jeux de projection pulmonaires tres realistes sur lesquelles nous avons evalue trois methodes de correction, la methode cfi, la methode de l'afsim-tas et celle de jaszczak. Nous avons choisi de mettre en oeuvre la theorie de robert wagner pour estimer les performances de ces trois methodes de correction du diffuse. Cette approche permet d'atteindre un niveau de generalite bien superieur a celui mis en oeuvre par les methodes classiques d'evaluation utilisees en correction du diffuse. Nous avons mis en evidence la facon dont ces trois methodes amplifient et structurent le bruit localement, ainsi que la variation locale du neq. L'evaluation de ces methodes sur des images realistes, par consequent tres inhomogenes tant du point de vue de leur geometrie que de leurs caracteristiques physiques, a permis de mettre en evidence des comportement jusqu'alors insoupconnes. Nous concluons qu'aucune de ces trois methodes ne traite le bruit de facon correcte, puisqu'elles amplifient toutes trois son niveau et que les methodes cfi et afsim-tas le correlent fortement. Nous avons egalement mis en evidence l'introduction d'un biais important par la methode afsim-tas.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 126 P.
  • Annexes : 155 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole centrale de Nantes. Médiathèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.1657 bis
  • Bibliothèque : Ecole centrale de Nantes. Médiathèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.1657
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 97 NANT 2046
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 97 NANT 2046
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.