Contribution a l'etude des pheromones de couvain chez l'abeille domestique apis mellifera l

par AREZKI MOHAMMEDI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Daniel Lebrun.

Soutenue en 1997

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Chez l'abeille apis mellifera, les pheromones de couvain interviennent dans la regulation des activites de la colonie. Une pheromone de couvain emise par la cuticule des larves de males et d'ouvrieres a ete recemment identifiee. Elle est constituee par un melange de dix esters d'acides gras (esters methyliques et ethyliques des acides palmitique, oleique, linoleique, linolenique et stearique). Dans une premiere partie de ce travail, nous avons etudie l'influence de ce melange d'esters sur la physiologie et le comportement des abeilles adultes. Parmi les dix esters etudies, le palmitate de methyle et l'oleate d'ethyle sont les deux composes impliques dans le developpement des glandes hypopharyngiennes des ouvrieres encagees, tandis que le palmitate d'ethyle et le linolenate de methyle sont responsables de l'inhibition ovarienne des abeilles orphelines maintenues en conditions naturelles. Le melange pheromonal influe egalement sur le developpement comportemental des abeilles. L'age au butinage des abeilles est accelere ou retarde selon la dose de pheromone distribuee aux abeilles. Au niveau individuel, cette flexibilite serait due, au moins en partie, au taux d'hormone juvenile contenue dans l'hemolymphe de l'abeille. Nous avons pu montrer que le couvain est associe a un taux d'hormone juvenile bas chez les ouvrieres. Dans une deuxieme partie de ce travail, nous avons etudie la reconnaissance des larves apparentees par les ouvrieres. La possibilite que le melange pheromonal puisse consituer une signature chimique caracterisant la race des larves a ete testee. Au cours de cinq experimentations independantes, nous avons montre que les ouvrieres ne discriminent pas entre les larves apparentees et les larves etrangeres. Ce resultat est etaye par l'analyse chimique des larves etudiees. L'utilisation de la chromatographie en phase gazeuse couplee a la spectrometrie de masse nous a permis de montrer que les profils cuticulaires des differentes larves ne variaient pas avec la race.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 150 P.
  • Annexes : 216 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 97 NANT 2025
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 97 NANT 2025
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.