Psychoses infantiles et contre-transferts des équipes soignantes : contribution à la théorie et à la clinique des enveloppes psychiques institutionnelles

par Astrid Kaiser

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de François Richard.

Soutenue en 1997

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Le groupe est plus qu'une réunion d'individus et de psychismes, une part de lui-même, inconsciente, échappe à tous. Pour avoir partagé, en tant qu'infirmière, puis en tant que psychologue auprès d'enfants atteints de troubles graves de la personnalité et du développement, l'expérience difficile d'une ambition de soigner et la part non réalisée de cette ambition, il m'est apparu comme une nécessité d'examiner ce qui, de la forme groupale et institutionnelle, pouvait apporter de la souffrance ou au contraire la soulager. A ces deux questions, j'ai tenté de répondre, au fil de la clinique, par l'analyse des contre-transferts groupaux et individuels et par la prise en compte de la souffrance des soignants. Les mécanismes de contagion psychotique à l'ensemble des fonctionnements groupaux, et les mécanismes de dégagement utilisés pour rétablir le groupe dans sa fonction thérapeutique sont les fondements des enveloppes psychiques institutionnelles. La géométrie primitive produite par ces mécanismes contraires est faite de groupes - ensembles et sous-ensembles - entretenant entre eux des relations d'inclusion, d'intersection, de disjonction, de contiguïté, de connexion. . . Ces formes élémentaires, successives ou coexistantes, donnent aux enfants une matrice symbolique susceptible de les aider à construire et à organiser leur espace psychique, et leur permettre de se structurer en allant du non-lié vers la formation de symbole et de la pensée.

  • Titre traduit

    Child psychotic disturbs and nursing groups' “contre-transferts” : contribution for the theory and clinic of institutional psychical envelopes


  • Résumé

    The group is more than gathering of individuals, an unconscious part of itself is at work, unknown to all the participants. Working as a nurse and then as a psychologist, with children suffering from serious personality and development disorders, I have been confronted with the difficult experience of wanting to cure and failing short of this ambition. This has led me to examine what in the group and its institutional form could induce suffering and what could relieve it. I have tried to find answers to these questions through the analysis of group or individual counter-transfers (contre-transferts) and by taking into account the treating staff's own suffering. The contagious psychotic mechanisms affecting group functioning and the disengagement mechanisms used to restore the group in its therapeutically function are the foundations of institutional psychical envelopes. The primitive geometry produced by these contrary mechanisms is made of groups - sets and sub-sets - showing relations of inclusion, intersection, interjection, connection and contiguity. These rudimentary shapes, consecutive or parallel, give children a symbolic womb capable of helping them build and organize their psychical space and allowing them to structure themselves, going from the non-connected toward symbol and thought formation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (296 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 272-288

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 97/18
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.