Couplage calcium intracellulaire-vasoréactivité et vieillissement vasculaire : inhibition de l'enzyme de conversion de l'angiotensine I et implication des protéines G

par Alain Robert

Thèse de doctorat en Sciences du médicament

Sous la direction de Christine Capdeville-Atkinson.

Soutenue en 1997

à Nancy 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les objectifs de cette thèse ont été d'étudier les mécanismes physiologiques de régulation du couplage concentration de calcium intracellulaire ([Ca2+]i)-vasoréactivité, l'analyse de sa perturbation lors du vieillissement vasculaire et une recherche de sa restauration potentielle par 2 approches pharmacologiques : une inhibition chronique de l'enzyme de conversion de l'angiotensine I (périndopril) et un antagonisme des récepteurs alpha-adrénergiques (nicergoline). Dans un premier temps, nous avons mis au point et validé une technique de mesure simultanée du couplage [Ca2+]i-vasoréactivité de l'artère caudale de rat perfusé en utilisant la sonde fluorescente fura-2. Cette technique de mesure du couplage a été employée pour analyser l'impact du vieillissement vasculaire sur 2 souches de rats (Wistar et WAG/Rij). Chez le jeune rat, pour une même mobilisation de [Ca2+]i, l'amplitude de la vasoconstriction est inférieure dans le cas d'une dépolarisation comparée à une stimulation pharmacologique (sérotonine ou noradrénaline) ce qui met en évidence différents degrés de sensibilité au calcium des éléments contractiles de la cellule musculaire lisse. Le vieillissement semble être caractérisé par une diminution du couplage à l'état basal mais aussi lors du couplage pharmacomécanique (contraction/mobilisation de calcium) sans modification du couplage électromécanique. Quels que soient l'âge et et la stimulation, le traitement chronique par le périndopril n'affecte aucun de ces paramètres. Comme la baisse du couplage n'est pas due à une perturbation de la mobilisation calcique, le vieillissement impliquerait une baisse de l'efficacité des systèmes d'amplification, par une modification de sensibilisation par les protéines G sensible à la toxine pertussique. En effet l'activité de ces protéines G est perdue lors du vieillissement. L'augmentation dépendant de l'âge du taux de noradrénaline circulante peut désensibiliser cette voie comme le montre la protection de ces récepteurs par le traitement antagoniste par la nicergoline qui restaure la sensibilité à la PTX. Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives sur une thérapeutique intracellulaire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 4947
  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Santé - Pharmacie-Odontologie.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.