Correction numérique des non-linéarités dans les émetteurs de radiodiffusion numérique terrestre

par Philippe Debreux

Thèse de doctorat en Automatique

Sous la direction de Thierry Cecchin.

Soutenue en 1997

à Nancy 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le travail présenté dans ce mémoire résulte d'une collaboration entre le Centre d'études en Radiocommunication et Radiodiffusion de Télédiffusion De France (TOP C2R) et le Centre de Recherche en Automatique de Nancy (CRAN, CNRS URA 821). Il concerne l'étude de l'impact des non-linéarités des amplificateurs de puissance sur les signaux de radio numériques ainsi que la mise au point d'un système de correction numérique des distorsions engendrées sur ces signaux. Le mémoire se compose de six chapitres. Le chapitre introductif permet de situer l'étude dans le contexte technico-économique actuel de la radiodiffusion. Le second chapitre présente les caractéristiques des amplificateurs de puissance et l'effet de leurs non-linéarités sur les signaux amplifiés. Le troisième chapitre aborde ensuite la modélisation des non-linéarités, étape préalable à la simulation de l'ensemble de la chaîne de diffusion (chapitre 6). Deux approches, directe et analytique, y sont détaillées. Le chapitre suivant décrit le principe et les propriétés du multiplexage de porteuses orthogonales (OFOM) retenu par les Européens pour la radiodiffusion et la télédiffusion numériques et qui constitue le signal d'entrée de notre chaîne d'amplification. Le cinquième chapitre propose une synthèse des différentes méthodes de correction existantes avec une attention particulière pour les techniques de prédistorsion numérique de type Nagata et Cavers. Enfin, le sixième chapitre propose une simulation de l'ensemble de la chaîne de diffusion et présente les résultats de l'implantation sur un prototype des deux techniques de précorrection retenues au chapitre précédent.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (142 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 13-21

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SC N1997 307
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.