Radium, uranium et métaux dans les résidus de traitement dynamique, acide et alcalin, de minerais d'uranium

par Stéphanie Somot

Thèse de doctorat en Géosciences

Sous la direction de Maurice Pagel.

Soutenue en 1997

à Nancy 1 .


  • Résumé

    Les résidus de traitement dynamique, acide ou alcalin, de minerais d'uranium ont été étudiés sur trois sites miniers. Les sites ont été choisis en fonction de leurs caractéristiques différentes : âge des dépôts (sub-actuel à une trentaine d'années), nature du traitement (acide ou alcalin), origine du minerai (encaissants granitiques et métamorphiques, épisyénitiques ou sédimentaires). La réalisation de sondages spécifiques a permis d'étudier simultanément l'eau interstitielle et la fraction solide d'échantillons prélevés à des profondeurs déterminées. Cette étude a permis de distinguer les caractères minéralogiques et géochimiques hérités des minerais. A Ecarpière, l'évolution verticale montre le passage d'un minerai à encaissant granitique à un minerai à encaissant métamorphique. A Jouac, deux niveaux particuliers correspondent à l'exploitation du gîte du Piégut alors que la majorité des résidus proviennent du gîte du Bernardan. Les caractéristiques héritées du traitement conduisent à des eaux sulfatées calciques dans le cas d'un traitement à base d'acide sulfurique et de neutralisation à la chaux (Ecarpière et Jouac) et à des eaux carbonatées sodiques dans le cas d'un traitement à base de carbonate de sodium (Lodève). Dans ce dernier cas, une zonalité des eaux interstitielles résultent du changement de traitement en cours d'exploitation. Le spectre de concentrations des éléments traces en solution est directement lié à la nature du minerai exploité. [. . . ]

  • Titre traduit

    Radium, uranium and metals in acidic or alkaline uranium mill


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (395 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 341-353

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.