Méthodes de mesures permettant de caractériser l'effet de traitements physiques antitartre

par Véronique Stark

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Pierre Callot.

Soutenue en 1997

à Mulhouse .


  • Résumé

    Après une analyse bibliographique concernant l'aspect thermodynamique et cinétique de la précipitation du carbonate de calcium, le principal composant du tartre, ce phénomène est étudié expérimentalement. Des méthodes sont mises au point afin de mettre en évidence l'effet des traitements physiques antitartre bases sur l'action de champs magnétique, électrique ou électromagnétique. Trois aspects expérimentaux ont été développés. La microbalance à quartz est une technique qui par réaction cathodique provoque et détermine l'entartrage d'une surface métallique. Les électrodépositions réalisées indiquent l'importance de la présence du chrome et de la couche d'adsorption caractéristique de l'eau étudiée. Le deuxième aspect expérimental est la précipitation en phase homogène. La formation de germes de carbonate de calcium est favorisée par un dégazage. Puis, la cinétique de précipitation est caractérisée par granulométrie et/ou dosage du calcium. Les essais sur sites constituent la dernière méthode expérimentale. Il s'agit d'étudier, en situation réelle, l'effet des traitements physiques sur l'entartrage de résistances de chauffe-eau.

  • Titre traduit

    Methods of measures allowing to characterize the effects of physical water treatments


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (251 f.)
  • Annexes : Bibliographie : 138 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Haute-Alsace (Mulhouse). Service Commun de l'Université. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.