Synthèse d'imidazolopyrrolidinoses, analogues de la nagstatine, et d'imidazolyl-c-nucléosides

par Hélène Rudyk

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Jacques Streith et de Théophile Tschamber.

Soutenue en 1997

à Mulhouse .


  • Résumé

    Les alcaloïdes polyhydroxylés présentent un intérêt considérable en raison de leurs propriétés chimiothérapeutiques - immunorégulatrices, antidiabétiques, anticancéreuses et antivirales. De plus ils peuvent constituer des outils utiles pour la compréhension des mécanismes réactionnels des glycosidases. Nous nous sommes intéressés à la synthèse d'alcaloïdes polyhydroxylés particuliers, couplés à un cycle imidazole. Ces composés, à l'instar de la nagstatine, pourraient présenter des propriétés inhibitrices de glycosidases. Dans un premier temps nous avons étudié les voies de synthèse d'imidazolylsucres linéaires, à partir de divers hydrates de carbone commerciaux. Notre travail a consisté à adapter la méthodologie de Schunack (condensation de formamidine sur une cétone α-hydroxylée pour la synthèse du cycle imidazole) aux hydrates de carbone commerciaux optiquement purs ; la synthèse s'effectue par condensation dans l'ammoniac liquide sous pression (ca 40 atm), à 80°C, du sucre avec la formamidine en léger excès. Cette méthode a permis de synthétiser les imidazolylsucres linéaires à partir de D-glucose, D-mannose, D-fructose, D-galactose et L-sorbose, D- et L-arabinose, D-xylose, D-érythrulose et L-rhamnose. Nous nous sommes également attachés à faire varier le substituant porté par l'imidazole en faisant varier l'amidine (formamidine, acétamidine, benzamidine) réagissant avec le sucre. Par la suite les imidazolylsucres linéaires synthétisés à partir des hexoses naturels commerciaux nous ont permis d'accéder aux imidazolyl-C-nucléosides en une seule étape, par chauffage du chlorhydrate correspondant. L'un des C-nucléosides, l'α-D-1-(4-imidazolyl)-érythrose a montré une faible activité envers l'α-galactosidase d'Escherichia coli (30%) et de β-galactosidase de jack-bean (20%) à une concentration de 1mM. La partie essentielle de notre travail consistait à synthétiser en deux étapes les imidazolopyrrolidinoses à partir des imidazolosucres linéaires protégés de façon adéquate. Nous avons ainsi préparé des composés bicycliques en série L-ribo, L-lyxo, D- et L-érythro et D-thréo. Nous avons fait tester les trois derniers composés pour leur activité inhibitrice de glycosidases. Seul l'imidazolo-D-thréo-pyrrolidinose a montré une activité (47% α-mannosidase de jack-bean à 1 mM).

  • Titre traduit

    Synthesis of imidazolopyrrolidinoses, analogues of nagstatine, and of imidazolyl-c-nucleosides


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (142 p.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Haute-Alsace (Mulhouse). Service Commun de l'Université. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Haute-Alsace (Mulhouse). Service Commun de l'Université. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.