Un corps quasi-militaire dans l'aménagement du territoire : les agents forestiers et le reboisement des montagnes méditerranéennes en France et en Italie aux XIXème et XXème siècles

par Frédéric Fesquet

Thèse de doctorat en Histoire militaire

Sous la direction de Jules Maurin.

Soutenue en 1997

à Montpellier 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les montagnes mediterraneennes francaises et italiennes ont ete a l'epoque contemporaine le lieu d'intenses mutations ecologiques, economiques et sociales. Espace de transition, elles limitent la zone mediterraneenne tout en presentant les caracteristiques de son ambiance : vigueur du relief, secheresse estivale et fortes precipitations a l'automne et au printemps et empreinte de l'activite humaine. En france et en italie, cette zone, ravagee par les effets d'un deboisement excessif (erosion et inondations torrentielles), fit l'objet a partir de la seconde moitie du xix eme siecle d'un ambitieux projet de reboisement. Le corps forestier eut a mettre en oeuvre pendant plus d'un siecle un ensemble de lois a la fois coercitives et incitatrices pour assurer le reboisement des montagnes a des fins hydrogeologiques d'abord et productivistes par la suite. La prise en charge de cette mission d'interet general et la mise en oeuvre d'une activite de genie biologique et technique marqua une rupture avec l'activite traditionnelle de maintien de l'ordre de ce corps et favorisa l'evolution de la fonction forestiere dans un sens plus civil et technicien. La reforestation des montagnes remit en cause les pratiques agricoles et pastorales traditionnelles en rendant a la foret des espaces affectes jusque la a la production agricole. Dans une societe a forte pression demographique, cette rupture du systeme de production a finalites autarciques entraina, jusqu'a la premiere guerre mondiale, l'opposition des populations a l'oeuvre forestiere. Le reboisement des montagnes par les forestiers fut donc un difficile exercice de conciliation de l'interet general et de celui des montagnards. Face a une economie traditionnelle en voie de transformation, les forestiers francais surent faire preuve de moderation et proposer des voies de developpement de l'economie montagnarde respectueuses a la fois de l'interet forestier du pays et de leur administration et des besoins economiques des montagnards.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (992 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 999 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2626
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 97.MON-72
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TAR 632
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.