Souveraineté et sacralité : enquête sur les rapports entre le politique et le religieux dans les pièces historiques anglaises de Shakespeare et dans l'Angleterre élisabethaine

par Jean-Christophe Mayer

Thèse de doctorat en Études anglo-américaines

Sous la direction de Charles Whitworth.

Soutenue en 1997

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    L'univers des pieces historiques anglaises de shakespeare est habite par des figures ambivalentes et souvent contradictoires de la souverainete. D'aucuns, tels henri vi, richard ii, ou encore le roi jean se reclament d'ideaux chretiens qui pourtant les menent directement a leur perte. D'autres, tels richard iii, pousses par un heroisme du mal, acquierent une dimension supra-humaine qui peut les transformer en de grotesques boucs emissaires, ou encore en de paradoxaux fleaux de dieu. Le theatre de shakespeare met egalement en scene des etres "hybrides," des souverains, comme henri iv, henri v, ou meme henri viii, qui ont retenu les lecons du politique, mais qui n'en ont pas pour autant abandonne le religieux. En politique, ainsi que sur la scene shakespearienne, l'image du souverain change: la personne privee du roi devient inaccessible, le monarque perdant peu a peu son corps physique, naturel. La scene depeint la deshumanisation du roi et son emprisonnement dans cette personne fictionnelle inventee par les legistes. La fiction des deux corps du roi ne debouche pas sur la mise en place d'une religion officielle. La monarchie tente de profiter de la secularisation du monde politique pour faire valoir une sacralite qui lui appartiendrait en propre. Cependant, elle ne peut etablir son individualite sans rester tributaire d'un vocabulaire d'origine religieuse. Ceci explique que les phenomenes de sacralisation et de secularisation soient simultanes, et qu'en consequence il n'y ait pas separation complete du politique et du religieux.

  • Titre traduit

    Sovereignty and sacredness-religion and politics in shakespeare's english history plays and in the england of elizabeth i


  • Résumé

    The world of shakespeare's english history plays is peopled with sovereigns of an ambivalent and often contradictory nature. Some, like henry vi, richard ii, or indeed king john, can be seen to embrace the same christian ideals which lead to their ultimate downfall. Others, like richard iii, are heroic villains who sometimes acquire a superhuman dimension and may be turned into grotesque scapegoats or paradoxical agents of god's vengeance. Shakespeare also stages more complex figures - kings such as henry iv, henry v, or even henry viii, who are politically-aware but do not cast religion aside for all that. On the political scene and on the shakespearean stage, the image of the sovereign gradually changes: the king's private person becomes inaccessible as monarchs lose their physical, natural bodies. The theatre begins to depict the ruler as the prisoner of a fictitious persona invented by theologians and jurists. The image of the king's two bodies does not lay the foundations of a deeply-seated cult of the sovereign during the reigns of elizabeth i and james i. The monarchy merely tries to profit from the secularisation of the political world in order to put forward a sacredness of its own. It cannot do so, however, without borrowing from the religious domain. This explains why sovereignty can be perceived to partake at once of the sacred and of the secular. There is, as yet, no true separation between religion and politics.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (493 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 97.MON-58
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque Saint Charles.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MAY
  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.