Lectures de Rimbaud : le corps et la langue

par Alain Poirier

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Paule Plouvier.

Soutenue en 1997

à Montpellier 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'oeuvre de rimbaud, ecrite en pleine jeunesse, ne cesse de mettre en scene le corps. Qu'il soit " vu " ou eprouve, il reste de bout en bout le pivot de l'ecriture, la source des sensations qui la nourrissent. Rimbaud se mesure aux poetes de son temps avec ce qu'il eprouve dans son corps et, jusqu'au bout et meme au dela du possible, il ecrira " a corps perdu ". Dans son corps il explore le + dereglement des sens ; et ce faisant, il invente de nouvelles formes poetiques. C'est ainsi le corps meme de la langue qu'il + fouaille avec frenesie ;. On peut se demander si l'avenement si precoce, le genie si novateur et l'eclipse aussi rapide qu'inattendue du poete ne sont pas lies a cette rencontre unique et explosive de l'adolescence rebelle et troublee avec la litterature.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (278 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 97.MON-09
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.