Diversité des antigènes de "Plasmodium falciparum", candidats potentiels à la mise au point d'un vaccin antipalustre au Kenya

par Shoukat Qari

Thèse de doctorat en Biologie des populations et écologie

Sous la direction de Michel Tibayrenc.

Soutenue en 1997

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette etude est la premiere portant sur une analyse multilocus (trois antigenes candidats vaccins et un marqueur neutre) pour 21 isolats de p. Falciparum (19 du kenya et 2 du honduras). Le gene de la proteine circumsporozoitaire a revele des sequences aminoacides uniques, et des sequences aa deja identifiees. Les mutations ponctuelles etaient limitees. Le troisieme epitope t-helper, cst3, etait conserve. Il pourrait donc etre le meilleur candidat epitope t-helper pour des vaccins. Pfs25, un antigene inhibiteur de la transmission exprime sur la surface des formes zygote et ookinete de p. Falciparum, a revele des mutations ponctuelles dispersees au hasard et uniques par rapport a des isolats venant d'une aire de basse transmission (bresil) et d'une aire hyperendemique (papouasie nouvelle guinee). Le polymorphisme de l'antigene 42 -kda etait limite a certaines positions aa. Cette etude et une autre etude anterieure ont indique que la leucine de la position 366 du bloc 17 etait egalement dimorphique. Nous suggerons d'inclure ce residu aa dans les quatre residus determinants d'alleles deja connus, e/q, t/k, s/n et r/g. En se basant sur la recombinaison genetique entre les alleles deja decrits, 10 nouveaux alleles du gene msp-1 de p. Falciparum ont ete predits. Parmi ces alleles, trois, e-ksg-l (type kenya-1), e-ksr-l (type kenya-2), et e-kng-f (type kenya-3) ont ete identifies au cours de cette etude. L'heterogeneite des genotypes de p. Falciparum pour une aire d'etude aussi limitee du kenya apparait donc aussi grande que celle d'autres parties du monde. Les isolats qui avaient le meme genotype a un locus avaient des genotypes differents aux autres locus (absence de desequilibre de liaison). Ce resultat differe de ce qui a ete observe chez certains protozoaires medicalement importants. Cependant, du fait que les locus analyses dans la presente etude ont des taux d'evolution tres disparates, cette etude n'est pas une preuve absolue de panmixie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 185 f
  • Annexes : Bibliogr.: f. 103-113

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 97.MON-258
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.