Conséquences physiologiques et moléculaires de la carence en fer chez le mai͏̈s à des stades précoces de développement

par Séverine Thoiron

Thèse de doctorat en Physiologie

Sous la direction de JEAN-FRANCOIS BRIAT.

Soutenue en 1997

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le fer est un element essentiel pour les plantes. Sa disponibilite est cependant restreinte, ce qui pose un probleme nutritionnel majeur : la chlorose ferrique. L'objectif de ce travail est donc l'isolement et la caracterisation de cibles moleculaires repondant de maniere precoce a une carence en fer chez le mais. Dans un premier temps, une caraterisation physiologique de notre materiel, des plantules de mais cultivees en hydroponie, a ete realisee afin de cerner le stade de developpement optimum auquel observer des evenements moleculaires les plus specifiques possibles d'une carences en fer. La recherche de cibles moleculaires repondant a une carence en fer a alors ete initiee au niveau proteique par comparaison de profils polypeptidiques bidimensionnels de plantules cultivees avec ou sans fer. Cette etude n'a pas montre de variations majeures dans l'abondance des polypeptides en reponse a la carence en fer. L'approche a donc ete poursuivie au niveau des arnm par criblage differentiel puis soustractif d'une banque d'adnc de racines de mais carencees en fer. Des hybridations de type northern ont permis de confirmer que l'arnm sus1 de la saccharose synthase, ainsi isole, est induit par la carence en fer dans des racines de mais. Differentes autres donnees physiologiques et moleculaires montrent, en accord avec cette induction, une augmentation de la force de puits carbone des racines de mais en reponse a la carence en fer. Par ailleurs, dans les feuilles, et malgre de nombreuses alterations ultrastructurales, metaboliques et moleculaires, la teneur en saccharose est maintenue en reponse a la carence. Les differentes donnees de cette etude montrent une modification du metabolisme carbone en reponse a la carence en fer afin de maintenir le flux de saccharose vers les racines et son utilisation. Ces adaptations metaboliques peuvent expliquer le maintien de la croissance des racines en reponse a une carence en fer a des stades precoces de developpement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [130] f
  • Annexes : Bibliogr.: f. 78-89. - Liste des publications de l'auteur [1] f. "in fine

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 97.MON-242
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.