Réactions de la macroglie après lésions de la moelle épinière : études chez le rat et la souris vimentine null

par Claudie Morin-Richaud

Thèse de doctorat en Biochimie. Biologie moléculaire

Sous la direction de Alain Privat.

Soutenue en 1997

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Toute lesion du snc entraine une reaction des neurones et des cellules non neuronales. La regeneration des fibres lesees depend alors autant de leur environnement cellulaire, et plus particulierement de la reaction des cellules gliales, que des facteurs intrinseques. Les astrocytes repondent par une hypertrophie, une hyperplasie et une hyper-expression de proteines de fi (gfap et vimentine) dont le resultat est un enchevetrement cellulaire dense appele cicatrice gliale qui constitue une barriere physique a toute repousse axonale. Le modele de section medullaire complete au niveau t8-t9 nous a permis de mettre en evidence la chronologie de la cicatrice astrocytaire tant au niveau des arnm que de la proteine gfap. La precocite de cette reaction a ete mise en evidence, ainsi que plus tardivement, la dissociation entre arnm et proteine. La reactivite des oligodendrocytes a ete etudiee au moyen de deux marqueurs, cnp et mbp, correspondant respectivement a des stades precoce et tardif de maturation de ces cellules. Nous montrons une difference significative entre la reaction des oligodendrocytes situes au dessus de la section, ou une remyelinisation peut avoir lieu, et ceux situes au dessous. Dans un deuxieme temps, nous avons essaye de limiter la formation de la cicatrice par un traitement utilisant des oxysterols qui inhibent la reactivite des astrocytes. Nous avons realise une hemisection de la moelle chez le rat adulte, nous avons observe que le traitement pharmacologique reduisait l'expression des messagers et de la proteine gfap. La consequence est la mise en evidence d'une repousse axonale (fibres 5ht). Enfin, nous avons voulu savoir si, chez des souris mutantes n'exprimant pas la vimentine, les astrocytes mutes de la moelle etaient toujours aussi reactifs apres lesion. Meme si l'expression de la gfap chez les souris temoin et lesee s'est averee moindre par rapport a la souris sauvage, l'absence de vimentine n'a pas empeche la formation de la cicatrice gliale.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 236 f
  • Annexes : Bibliogr.: f. 203-234. - Liste des publications de l'auteur f. 236

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 97.MON-97
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.