Les mutations du bassin minier Luxembourgeois : l'influence de l'industrie minière et sidérurgique sur la vie sociale et le milieu naturel

par Janine Camy Mangen

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de François Reitel.

Soutenue en 1997

à Metz .


  • Résumé

    Le grand-duché de Luxembourg doit son essor à l'exploitation du minerai de fer oolithique et à sa transformation dans les usines sidérurgiques implantées dans le bassin minier à partir de 1870. Le décollage industriel attira une main-d'oeuvre importante, de toutes les régions du pays et de l'étranger, de l'Europe de l'est et surtout de l'Italie. Cet afflux de populations d'horizons divers a donné naissance à une société multiculturelle. Après une période difficile, l'urbanisation se développa grâce aux efforts combinés des pouvoirs publics et des sociétés sidérurgiques. A partir de 1975, la crise structurelle et conjoncturelle de l'acier a amené les pouvoirs publics, en commun avec les sociétés sidérurgiques et les syndicats (tripartite) a entamer la restructuration de l'industrie lourde. Celle-ci entraîna la fermeture d'installations ainsi que des synergies avec des sociétés sidérurgiques étrangères. La réduction importante des effectifs (de 27766 en 1974 à 6700 en 1996) a été réalisée de différentes manières (primes de départ, reconversions, pré-retraite), sans jamais entraîner de licenciement. Parallèlement la diversification industrielle, lancée dans les années 60, fut accélérée. Les efforts se concentrèrent désormais sur le bassin minier, durement touché par la crise, aux dépens de la région nord. Dès 1978, des zones industrielles à caractère nationale furent créées dans le bassin minier. De nombreuses industries nouvelles vont y être implantées par la suite. Ces zones sont localisées près des grands axes routiers et ferroviaires. A l'exception du "pôle européen de développement" elles sont toutes situées sur d'anciennes surfaces agricoles. Les activités économiques se sont ainsi déplacées vers les communes voisines des communes sidérurgiques. Ce desserrement entraîne une intensification des mouvements navetteurs, aussi bien à l'intérieur du bassin minier que vers l'extérieur en direction de l'agglomération de Luxembourg-ville

  • Titre traduit

    The changes in the Luxembourg mining basin : the influence of the mining and iron and steel industries on social life and the natural environment


  • Résumé

    The grand duchy of Luxembourg owes its growth to the exploitation of oolitic iron and its conversion in the iron and steel works established in the mining basin from 1870 onwards. The industrial upswing attracted a large labour force from all the regions of the country and from abroad, from eastern europe and especially from Italy. This influx of people from different backgrounds gave birth to a multicultural society. After a difficult period, urbanization developed, thanks to the combined efforts of the public authorities and the iron and steel companies. After 1975, the structural and economic crisis of the steel sector led the public authorities in concert with the iron and steel compagnies and the trade unions (tripartite action) to tackle the restructuring of heavy industry. This leading to the closure of some steel plants and synergism with foreign iron and steel firms. The great reduction in the number of persons employed (from 27766 in 1974 to 6700 in 1996) was achieved in a variety of ways (bonuses to take up other employment, redeployment, early retirement) but without ever any dismissals. At the same time, the industrial diversification commenced in the 1960's was accelerated. Efforts now being concentrated on the mining basin which had been severely hit by the crisis, the being at the expense of the nothern region. From 1978, industrial zones of a national character were created in the basin. Numerous industries were subsequently established there. These zones are located near the major road and rail links and, with the exception of the "European development zone", they are all situated on former agricultural land. Business activities have therefore shifted towards the communes adjoining the iron and steel communes. This outward movement has led to increase in commuter traffic both within the mining basin and in an outward direction towards the Luxembourg city conurbation

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. ([938] p.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 871-890. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque du Saulcy.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.