Intensité olfactive de composés purs et de mélanges : application au masquage des odeurs

par Thierry Thomas-Danguin

Thèse de doctorat en Sciences. Chimie organique

Sous la direction de Maurice Chastrette.

Soutenue en 1997

à Lyon 1 , dans le cadre de École Doctorale de Chimie (Lyon) .

Le président du jury était Maurice Chastrette.


  • Résumé

    La relation stimulus-reponse entre l'intensite olfactive et la concentration en une substance odorante pure n'est pas lineaire et plusieurs auteurs ont propose des equations mathematiques permettant de la modeliser. Cependant, la loi de puissance, qui est le modele le plus utilise aujourd'hui ne permet pas de representer correctement l'allure hyperbolique de la courbe stimulus-reponse. Un nouveau modele, base sur des equations utilisees en enzymologie, a ete developpe afin de rendre compte de l'evolution de l'intensite olfactive en fonction de la concentration. L'application de ce modele a plusieurs series de donnees, issues de la litterature et de nos propres travaux d'analyse sensorielle, a permis de mettre en evidence sa superiorite. Le melange de plusieurs composes odorants entraine l'apparition d'effets particuliers dont certains sont difficilement mis en evidence dans les modeles d'interaction classiques. C'est pourquoi un nouveau modele, baptise mbo et derive de l'equation utilisee pour les composes purs, a ete formule pour rendre compte de l'evolution de l'intensite dans le cas de melanges binaires d'odorants. Ce modele d'interaction a ete applique avec succes a des donnees concernant des melanges presentant des effets tres marques et dissymetriques. Le masquage des odeurs resulte en partie d'un effet de melange appele hypoaddition et correspondant a une reduction, plus ou moins importante, de l'intensite percue pour le melange, par rapport aux intensites des composantes pures. Cet effet est tres exploite dans le domaine du traitement des mauvaises odeurs. Une etude bibliographique, portant en particulier sur plus de 80 brevets, a permis de construire une base de donnees des substances masquantes (73 molecules). L'etude detaillee, a l'aide du modele mbo, des melanges d'acide butyrique et de r-(+)-pulegone a permis de mettre en evidence le masquage, non reciproque, de l'odeur de l'acide butyrique par l'odeur de la r-(+)-pulegone. Cette derniere substance et d'autres decrites dans la base de donnees ont ete testees, en laboratoire, sur un cas reel de nuisances olfactives generees par des emanations de bitume. Ceci a permis de mettre en evidence les potentialites du masquage pour le traitement de ce type de nuisances.

  • Titre traduit

    Intensity of odorous compounds and mixtures : the case of odour masking


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple 224-[27] p.-[2] dépl.)
  • Annexes : Bibliogr. pagination multiple [11] p.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.