Facteurs affectant l'efficacité des bactériocines vis-à-vis de Listeria spp. Et propriétés des cellules survivantes

par Hyun-Joo Song

Thèse de doctorat en Sciences. Ecologie microbienne

Sous la direction de Jean Richard.

Soutenue en 1997

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Jean Richard.


  • Résumé

    Dans un premier temps, la cytometrie en flux a ete evaluee comme methode rapide et precise pour quantifier l'activite de la nisine vis-a-vis de populations sensibles. Malgre une bonne distinction entre cellules vivantes et cellules tuees par chauffage, en presence de nisine une relation discordante a ete observee entre perte de viabilite constatee par cellules sur milieu gelose nutritif (formation de colonies) et diminution du nombre de cellules ayant perdu leur potentiel membranaire, consequence de l'action primaire de cette molecule. L'action secondaire, l'autolyse, a ete observee chez plusieurs especes bacteriennes pour differentes bacteriocines. Elle est influencee par la force ionique du milieu et la nature des cations metalliques. L'action inhibitrice de la nisine et de la pediocine ach depend considerablement de la composition du milieu et l'effet des cations metalliques a ete principalement etudie. Alors que des cations divalents comme le magnesium ou le calcium protegent les cellules contre ces deux bacteriocines, des cations monovalents comme le sodium ou le potassium renforcent l'action de la nisine mais protegent les cellules de l'action de la pediocine ach. Quelle que soit la bacteriocine utilisee a des concentrations subletales, on observe une chute de population bacterienne suivie d'une reprise de croissance des cellules survivantes. Ces cellules sont resistantes non seulement a la bacteriocine avec laquelle elles ont ete mises en contact, mais aussi a d'autres bacteriocines de nature tres differente au plan biochimique. Le mecanisme de resistance semble aspecifique et l'instabilite de la resistance est observee lors de cultures successives dans un milieu depourvu de bacteriocine. Il s'avere que la resistance n'est pas due a une mutation spontanee. La possibilite d'une amplification d'un gene conferant la resistance est recherchee et les resultats sont discutes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (148 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 136-148

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.