Un exemple de symbiose chez les trichogrammes (Hyménoptères parasitoïdes) : Wolbachia contrôlant la capacité d'infestation chez Trichogramma bourarachae

par Corinne Girin

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Michel Boulétreau.

Soutenue en 1997

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Michel Boulétreau.


  • Résumé

    La symbiose joue un role essentiel dans la biologie des insectes parasitoides et contribue a expliquer le succes de ce groupe. Elle entraine chez les insectes hotes de grands bouleversements aux niveaux morphologique, physique, cytologique, comportement et genetique. Des microorganismes symbiotiques sont impliques dans deux aspects de la biologie des hymenopteres parasitoides : chez les ichneumonidae, des polydna virus controlent l'evitement des defenses immunitaires de l'hote ; chez les chalcidiens la regulation de la parthenogenese est assuree par des facteurs extrachromosomaux. Une troisieme voie est exploree dans ce travail. Il est mis en evidence chez une espece marocaine de trichogramme (hymenopteres, trichogrammatidae) deux types de souches : une souche a capacite d'infestation elevee (souche dite haute, 60 ufs/femelle/5 jours) et une souche a capacite d'infestation faible (souche basse, 25 ufs/femelle/5 jours). Ce sont des agents symbiotiques du type wolbachia qui conferent aux femelles porteuses une capacite d'infestation plus elevee. Ces symbiotes sont sensibles aux traitements antibiotiques et thermiques. Les femelles traitees de la souche haute, curees de leurs symbiotes, ont une capacite faible, voisine des femelles non porteuses de la souche basse. Ces symbiotes sont visualises par des observations optiques (colorations specifiques) et identifies par des methodes moleculaires (pcr). Leur mode d'action semble independant des voies metaboliques des hotes, ils interviendraient au niveau genomique en controlant la production ovarienne des femelles. La regulation de tels symbiotes interviendrait a differents niveaux. Elle serait controlee a la fois par des facteurs externes (la sensibilite aux traitements antibiotiques et thermiques ; la nature des hotes) et par des facteurs internes (l'age des femelles) et par des facteurs genetiques (interaction entre le genome du trichogramme et des wolbachia). Un tel aspect de la symbiose presente donc des interets fondamentaux comme appliques : la dynamique des populations est conditionnee par des caracteres comme le pouvoir reproductif ou la vitesse de developpement des individus. L'acquisition de wolbachia permettrait aux individus porteurs de developper une forte capacite d'infestation et d'orienter la sex-ratio de leur descendance. Ces wolbachia joueraient un role fondamental non seulement dans la dynamique des populations de trichogrammes, mais aussi sur un plan evolutif, puisque logiquement, l'avantage lie a la presence de symbiotes doit etre selectionne. Par ailleurs, les trichogrammes etant deja utilises comme agents de controle biologique a grande echelle, ce travail permet d'ouvrir de nouvelles perspectives d'amelioration de la qualite des auxiliaires.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (121 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 107-121

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.