Expression de protéines impliquées dans diverses pathologies mitochondriales : recherche de l'origine génétique de déficiences en ubiquinol-cytochrome c réductase ou en cytochrome oxydase

par Mohamed Fouad Bouzidi

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Catherine Godinot.

Soutenue en 1997

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Catherine Godinot.


  • Résumé

    Nous avons analyse des patients atteints de diverses pathologies mitochondriales et identifie des pathologies specifiques de tel ou tel complexe de la chaine respiratoire. Nous avons en meme temps tente de savoir si une surexpression de la creatine kinase mitochondriale pourrait etre un bon marqueur de ce type de pathologie. Nous avons montre qu'une augmentation significative de la creatine kinase mitochondriale etait observee dans les muscles contenant des rrf (fibres rouges dechiquetees), mais que cette augmentation n'etait pas significative avant l'apparition des rrf. Nous avons etudie de facon plus approfondie des patients presentant un deficit soit en complexe iii (ubiquinol-cytochrome c reductase) soit en complexe iv (cytochrome oxydase). Le patient pour lequel un deficit en complexe iii a ete observe presentait une intolerance musculaire a l'exercice. Nous avons montre que ce deficit provenait d'une baisse de la vitesse maximale de l'activite du complexe iii. Ce complexe presentait de plus une resistance a l'antimycine a, inhibiteur du complexe iii mais pas au myxothiazol. Le sequencage du gene du cytochrome b de ce patient a revele une mutation heteroplasmique en position 15615 touchant un acide amine tres conserve, la glycine#2#9#0. L'analyse immunologique du complexe iii a revele une diminution importante de l'expression du cytochrome b, de la proteine fes et de la proteine 9,5 kda. Ces resultats peuvent s'expliquer par un defaut d'assemblage du complexe iii induit par la mutation du cytochrome b. Le meme patient presentait aussi une duplication de 200 pb dans la d-loop de l'adn mitochondrial. Les patients pour lesquels un deficit en complexe iv a ete observe souffraient d'un syndrome de leigh. Ce deficit provenait d'une diminution importante de la teneur de sous-unites mitochondriales (cox i et cox ii) et nucleaire (cox iv) alors que tous les transcrits testes etaient normaux. L'origine moleculaire possible de ce syndrome est discute.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (162 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 145-160

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.