Identification directe des rigidités de flexion de plaques composites à partir de la mesure de leurs modes propres en vibrations libres : principe théorique, simulations et mise en œuvre expérimentale

par Pierre-Alain Paris

Thèse de doctorat en Sciences. Matériaux macromoléculaires et composites

Sous la direction de Michel Grédiac.

Soutenue en 1997

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Michel Grédiac.


  • Résumé

    Le travail presente ici decrit une methode de mesure directe des rigidites de flexion de plaques composites par analyse modale. Une etude bibliographique montre que la grande majorite des techniques presentees dans la litterature n'utilisent que les frequences propres comme grandeurs experimentales, ces donnees etant ensuite traitees par des calculs iteratifs pour obtenir les rigidites recherchees. Une connaissance initiale des proprietes du materiau est bien souvent necessaire. La methode que nous proposons est basee sur l'utilisation des informations contenues dans la deformee de certains modes propres choisis de facon pertinente. La construction d'un systeme redondant permet l'identification directe des rigidites de flexion recherchees, sans calculs iteratifs. Une partie presentant des simulations numeriques realisees a partir de calculs par elements finis met en evidence la stabilite de la methode vis-a-vis des erreurs de mesures inevitables. Differentes anisotropies de materiaux sont egalement testees. Le developpement du montage optique base sur la deflectometrie nous permet de mesurer experimentalement les champs de pentes dans deux directions orthogonales a la surface de plaques vibrant sur leurs modes propres. L'obtention de ces grandeurs permet de construire le systeme conduisant aux rigidites de flexion. Les premiers resultats experimentaux sur des plaques en carbone/epoxyde presentant des anisotropies differentes ont permis de valider la methode proposee.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (vii-171 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 165-171

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.