Amélioration génétique des deutéromycètes entomopathogènes du genre Beauveria par fusion de protoplastes : approche moléculaire de la recombinaison mitotique

par Muriel Viaud

Thèse de doctorat en Sciences. Ecologie microbienne

Sous la direction de René Bardin.

Soutenue en 1997

à Lyon 1 .

Le jury était composé de René Bardin.


  • Résumé

    Les champignons du genre beauveria presentent une grande biodiversite. Ainsi, la souche b. Bassiana bb28 est pathogene d'ostrinia nubilalis, tandis que la souche b. Sulfurescens bs2 n'est pas pathogene mais secrete une entomotoxine puissante. L'amelioration genetique de beauveria a ete envisagee par la fusion de protoplastes. Des outils moleculaires ont ete developpes pour etudier la variabilite chez les souches parentales et pour suivre les genomes parentaux lors des fusions. Les techniques d'amplifications genique et de polymorphisme de longueueur des fragments de restriction ont permis d'obtenir des marqueurs incluant sept genes conserves dont pr1 codant pour une proteinase impliquee dans la penetration de la cuticule. L'etude des regions telomeriques des chromosomes de beauveria, avec une sequence telomerique clonee chez botrytis cinerea, a montre leur interet pour des etudes de structure des populations et de flux de genes. La mise au point de l'electrophorese en champ pulse chez beauveria a permis de mettre en evidence la flexibilite importante du genome. Des fusions de protoplastes entre bb28 et bs2 ont ete realisees dans le but d'obtenir des hybrides aux caracteristiques pathogenes et toxinogenes combinees. Parmi les hybrides interspecifiques stables obtenus, certains se sont averes hypervirulents validant l'interet de la fusion pour l'amelioration des champignons entomopathogenes. La caracterisation moleculaire des hybrides temoigne : (i) de l'intervention de la parasexualite, (ii) d'une ploidie proche de la diploidie et (iii) de la variabilite des structures moleculaires. Les caryotypes des hybrides ont indique la possibilite de rearrangements chromosomiques et l'existence de crossing-overs entre les telomeres de bb28 et bs2. Neanmoins, la recombinaison inter-chromosomique ne semble pas generale a l'ensemble du genome probablement du fait des differences genomiques entre b. Bassiana et b. Sulfurescens.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (127 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 109-123

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.