L'économie écologique, une économie politique alternative ?

par Richard Petit

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe Rollet.

Soutenue en 1997

à Lille 1 .


  • Résumé

    Dans ce travail on se propose d'examiner si une nouvelle ecole de pensee economique, dont les auteurs (georgescu-roegen, daly, costanza) sont principalement americains, mais aussi francais (rene passet), peut etre proposee comme alternative a l'economie dominante. Dans ce but le travail de recherche porte sur les liens qui sont censes exister entre le cadre representatif de l'homme et de la nature dont se dote toute pensee economique, et les conclusions analytiques qu'elle peut en retirer. La these veut montrer que l'economie ecologique substitue au cadre habituel de l'economie standard une vision de l'homme et de la nature inspiree par l'ecologie scientifique et par des presupposes epistemologiques radicalement differents. Ce faisant, cette ecole de pensee se livre implicitement a un questionnement de la modernite, notamment sur la coupure homme/nature. A partir de ces prises de position, methodologiques, il en derive des recommandations de politique economique regroupees sous l'appellation de developpement soutenable. Ce developpement soutenable conduit lui-meme a des prises de position, cette fois ethiques et par consequent, l'economie ecologique repose la question du normatif en economie. Si l'ensemble de ce questionnement est radical et permet ainsi d'envisager cette pensee comme une alternative possible, par contre la question du politique demeure en suspens et constitue la faiblesse majeure de cette nouvelle ecole. Par consequent, cette nouvelle ecole est pleine de promesses mais son devenir est lie a sa capacite a prendre en compte de problemes pour l'instant laisses sans solution.


  • Résumé

    This essay is devoted to a new school of thought in economics, ecological economics, whose authors (georgescu-roegen, daly, costanza,) are mainly american (but also french like rene passet) and it examines this new stream of thought to decide whether it can challenge the standard school and become an alternative political economy. For this purpose this essay tries to show the relations supposed to exist between the framework used by every thought in economics to represent man and nature and the analytical conclusions draw from it. The essay wants to show that ecological economics substitutes to the usual framework of standard economics a vision of man and nature inspired by scientific ecology and by radically different epistemological presuppositions. Therefore this school of thought is an implicit citicism of modernity, particularly of the break between man and nature. From these methodological principles propositions of economic policy are drawn, summed up under the title "suatainable development". This very concept leads to ethical ideas and ecological economics ask the normatif question in economics. The essay concludes that on one hand, ecological economics is rather radical and can be seen as an alternative political economy, but on another hand, it does not consider the political question and this constitutes the main weakness of this new school of thought. Its future depends on its capability to deal with this question.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (540 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 182 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50374-1997-217
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.