Phénomène de bifurcation en électro-élasticité

par Jean-François Caron

Thèse de doctorat en Mécanique

Sous la direction de Fernand Parsy.

Soutenue en 1997

à Lille 1 .


  • Résumé

    En 1930, Signorini découvrit que le problème de traction en élasticité tridimensionnelle non linéaire possède des solutions non triviales et (Stopelli 1958), que si le problème de l'équilibre d'un corps élastique soumis a des charges données, a une solution (unique a un déplacement rigide près), dans le cas linéarise, il peut en présenter plusieurs dans le cas non linéaire. Aujourd'hui ceci est considère comme un phénomène de bifurcation dans l'espace des solutions élastiques appelé instabilité a la linéarisation. Marsden-hughes en 1978 et 1983 ainsi que Chillingworth, Marsden et Wan en 1982 ont complète l'analyse de Signorini et Stopelli en traitant de façon plus générale le problème des solutions et de leur stabilité. Le présent travail étend cette étude et les techniques de (Marsden et collaborateurs) au cas ou les forces sont d'origine mécanique mais aussi électromagnétique, dans le cas d'un diélectrique piézo-électrique qui, lorsqu'il est soumis a des forces mécaniques, engendre un champ de polarisation (effet piézo-électrique) et, quand il est soumis a un champ électrique se déforme (électro-striction). En particulier il établit que, dans certains cas, une instabilité mécanique peut, sous l'effet de forces électrique, devenir une stabilité.

  • Titre traduit

    Biburcation phenomemons in electro-elasticity


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (99 f.)
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1997-261
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.