Analyse et quantification des émissions polluantes de composés organiques volatils d'origine industrielle par mesures directes aux sources

par Houda Ghandour

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Jean-Claude Dechaux.

Soutenue en 1997

à Lille 1 .


  • Résumé

    La connaissance des émissions des COV précurseurs de l'ozone troposphérique est exigée pour une approche modélisante du problème. Leur spéciation moléculaire est indispensable vu la sophistication des mécanismes chimiques impliqués et aboutira à établir des cadastres d'émission en kg/km2/h. Travail commençant par une étude méthodologique de laboratoire du couplage GC/MS EM640 BRUKER et des conditions d'échantillonnage à appliquer sur le terrain. Résultats de mesures faites dans une UIOM, une raffinerie, une usine de boites peintes, une sidérurgie et une cimenterie. Détermination précise des émissions, comportant beaucoup d'aromatiques, allant de 7 a 50000 g/h. Appréciation du caractère utilitaire des résultats comme donnée d'entrée en modélisation, et intérêt de proposer une modélisation des émissions. Appréciation du caractère aveugle de l'actuelle taxe parafiscale sur les COV.

  • Titre traduit

    Analysis and quantification of industrial voc pollutant emissions by means of direct at the sources measurements


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (241 p.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitre

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Lilliad Learning Center Innovation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 50376-1997-523
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.