Contribution à l'étude des structures métal-polymère conducteur-métal : application à la réalisation de diodes électroluminescentes

par Kamal Lmimouni

Thèse de doctorat en Électronique

Sous la direction de Christian Legrand.

Soutenue en 1997

à Lille 1 .


  • Résumé

    Ce travail concerne la realisation et la caracterisation de diodes electroluminescentes a couche active polymere conducteur: poly(n-alkylcarbazole) (pacz) et poly(3-octylthiophene) (p3ot). Nous decrivons les etapes technologiques pour la realisation de structures metal/polymere conducteur/metal. Les materiaux sont deposes en films minces (30 a 300nm) a la tournette (polymeres solubles) et par depot sous vide (oligomeres) sur des substrats de verre recouverts d'une couche conductrice et transparente d'ito. Nous presentons differentes caracterisations de ces films: epaisseur, texture, conductivite, proprietes d'absorption et de photoluminescence. Les caracterisations electriques des diodes sont effectuees en regime statique en fonction de differents parametres (epaisseur, longueur des chaines, temperature) et en regime dynamique. Les spectres d'electroluminescence montrent une emission dans le bleu (470nm) pour les pacz. A notre connaissance, ce resultat represente la premiere mise en evidence de l'electroluminescence dans des structures monocouches utilisant ces materiaux. Le p3ot de bande interdite plus faible emet dans le rouge-orange (660nm). Les rendements et les luminances sont faibles mais du meme ordre de grandeur que ceux obtenus dans la litterature pour des structures similaires utilisant d'autres polymeres conducteurs. Pour les structures ito/pacz/al, le courant en polarisation directe correspond a un courant de trous limite par l'injection a l'interface ito/polymere. A temperature ambiante et pour des temperatures plus elevees, les resultats s'interpretent a l'aide du modele emission-diffusion richardson-schottky. En basses temperatures, le courant correspond a une emission en champ de type tunnel. Dans le cas des diodes ito/p3ot/al, le courant est limite par l'interface p3ot/al qui se comporte comme une diode schottky. Pour chaque structure, nous deduisons differents parametres et proposons un diagramme de bandes d'energie

  • Titre traduit

    Contribution to study of metal-conducting polymer-metal structures : apllication to light-emitting diodes fabrication


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (166-5 p.)
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1997-75
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.