Étude des minéraux, vitamines et autres substances biologiques dans les fruits et légumes réunionnais par électrophorèse capillaire

par Andromaque Laskaridou-Monnerville

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de Jean Crouzet et de Jean-Claude Pieribattesti.

Soutenue en 1997

à La Réunion .


  • Résumé

    This doctoral thesis has the aim of studying anoins, cations, organics acids and vitamin C contained in fruits and vegetables from the Reunion Island, Indian Ocean. Capillary electrophoresis is the method chosen for this study. Anions and organic acids are separeted and determined quantitavely with a sodium chromate solution and an electroosmotic flow modifier, inverse UV detection at 254 nm. Cations are separated and determined quantitatively with two electrolytes : the first one is composed of an amine with tropolone and crown ether, inverse UV detection at 185 nm and the second one is composed of lactic acid with 4-methyl-benzylamine and crown ether, inverse UV detection at 214 nm. Among vitamins, we are interesed in L-ascorbic acid. A very sensitive and easy method based on a tricine electrolyte is chosen. Direct UV detection is performed at 254 nm. Under these conditions, we studied more particulary four different maturity levels of Psidium Cattleianam Sabine (strawberry guyava). Another promising area is the one with alcaloids and flavonoids. We developed an electrolyte allowing us to separate and measure capsaicin and dihydrocapsaicin, active pungent compounds of hot chili peppers. We would like to continue our research on this field.


  • Résumé

    Ce travail est consacré à l'étude des anions, cations, acides organiques et vitamine C contenus dans les fruits et légumes de l'île de la Réunion, Océan Indien. La méthode d'analyse choisie est l'électrophorèse capillaire. Les anions organiques et inorganiques sont séparés et dosés, au moyen d'un électrolyte chromate de sodium avec un modificateur du flux électroosmotique, détection en UV indirecte, a 254 nm. Les cations sont séparés au moyen de deux électrolytes: un premier à base d'une amine avec tropolone et éther couronne 18C6, détection en UV indirecte à 185 nm pour certains d'entre eux et un deuxième composé d'acide lactique avec 4-Methyl-Benzylamine, détection en UV indirecte à 214 nm. Concernant les vitamines, nous avons été contraints de travailler avec les hydrosolubles et plus particulièrement avec le L-acide ascorbique. Parmi les méthodes que nous avons abordées, il en existe une particulièrement sensible et simple avec un électrolyte à base de tricine, détection en UV directe a 254 nm. Dans ce contexte, nous nous sommes penchés particulièrement sur le Psidium Cattleianum Sabine (goyavier fraise). Une autre voie prometteuse qui s'est ouverte au cours de notre travail est celle qui se consacre aux alcaloïdes et flavonoïdes. Nous avons, pour l'instant, étudié la capsaicine et la dihydrocapsaicine, composés actifs du piment. Nous aimerions continuer notre étude sur cette voie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (260 f.-[102] f. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 217-243. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.