Profils écologiques du vairon (Phoxinus phoxinus L. ), de la loche franche (Barbatula barbatula L. ) et du goujon (Gobio gobio L. ) à l'échelle du microhabitat dans trois rivières pyrénéennes

par Sylvain Mastrorillo

Thèse de doctorat en Sciences agronomiques

Sous la direction de Alain Belaud.

Soutenue en 1997

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    Dans le piemont pyreneen, les salmonides cohabitent avec des especes dites accompagnatrices souvent numeriquement dominantes, dans un environnement soumis parfois a des evolutions complexes ou les reponses des populations de salmonides ne sont pas toujours en accord avec les previsions formulees par les modeles. L'etude approfondie des especes accompagnatrices offre une meilleure comprehension du fonctionnement ecologique des zones de piemont. La repartition du vairon, du goujon et de la loche franche a ete etudiee a l'echelle du microhabitat sur plusieurs rivieres du sud-ouest de la france (ariege, nive et gave de pau). Les poissons et les variables du milieu (profondeur, vitesse de courant, nature du substrat, type d'abris) ont ete echantillonnees par la methode de l'echantillonnage ponctuel d'abondance. Nous avons defini les profils ecologiques de ces especes en periode de basses eaux hivernales et estivales. La nature du substrat et la presence d'abris vegetaux jouent un role important dans la microrepartition de ces trois petites especes. Les variations de l'habitat disponible et de l'habitat utilise par le vairon, le goujon et la loche a la suite d'une perturbation physique du milieu (vidange) ont ete etudiees sur plusieurs stations situees en aval de retenues de la riviere ariege. Des changements significatifs de l'habitat disponible ont ete observes sur toutes les stations et ont concerne essentiellement le substrat, avec des depots important de gravier, de sable et de vase suivant les stations. Le vairon est apparu etre l'espece la plus resistante des trois et comme une espece pionniere pour coloniser des habitats nouveaux ou deteriores. Des techniques faisant appel a l'intelligence artificielle (reseaux de neurones) ont ete developpees pour modeliser et predire la presence/absence des trois especes et l'abondance du vairon a l'echelle du microhabitat a partir des variables du milieu. Les performances de prediction de presence/absence obtenues pour chaque espece sont superieures a 75 %. Un modele predictif de l'abondance de vairon est propose dont la performance de prediction atteint 92 %. Notre etude montre ainsi les avantages de l'algorithme de la retropropagation de gradient du reseau de neurones pour une approche stochastique de l'ecologie des poissons.

  • Titre traduit

    Ecological profiles of minnow (Phoxinus phoxinus L. ), stone loach (Barbatula barbatula L. ) and gudgeon (Gobio gobio L. ) at microhabitat scale in three pyrenean rivers


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 106 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.90-106

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure agronomique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1997INPT009A
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.