Activité photodynamique in vitro et in vivo de la mTHPC : étude préclinique

par Hadjira Rezzoug

Thèse de doctorat en Génie biologique

Sous la direction de François Guillemin.

Soutenue en 1997

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL .


  • Résumé

    La thérapie photodynamique consiste à exciter, par une irradiation lumineuse, un photosensibilisant exogène fixé dans des tissus pathologiques. Celui-ci va alors transférer son énergie à l'oxygène du milieu ou à d'autres substrats pour finalement générer des espèces oxydantes cytotoxiques permettant par exemple la destruction d'une tumeur cancéreuse. Parallèlement, le photosensibilisant excité peut rendre cette énergie par émission de fluorescence ce qui peut permettre de détecter un état pathologique selon l'affinité du photosensibilisant. La mTHPC méta-tetra(m-hydroxyphenyl)chlorine, photosensibilisant de deuxième génération, est plus active que l'HPD hématoporphyrine dérivée, jusqu'à présent photosensibilisant de référence. In vitro, la mTHPC a été étudiée sur cellules d'adénocarcinome colique humain (HT29) et son activité photodynamique a été comparée à celle de l'HPD. La comparaison de la cytotoxicité de ces deux photosensibilisants a été réalisée en tenant compte des cinétiques d'incorporation des deux agents dans les cellules (cytométrie en flux), du délai entre l'irradiation et l'apparition de la cytotoxicité (MTT) et du taux de protéines présent dans le milieu de culture. Les résultats in vitro montrent que la mTHPC est 20 fois plus active que l'HPD. In vivo, la mTHPC a été étudiée chez des souris athymiques porteuses de xénogreffes de tumeurs (HT29). L’efficacité photodynamique dépend de la concentration intratumorale du photosensibilisant au moment de l'irradiation et de ce fait, du délai entre l'administration et le traitement. Afin de suivre la biodistribution de la mTHPC, nous avons quantifié la fluorescence émise par le photosensibilisant et réalisé un suivi pharmacocinétique par chromatographie liquide haute performance (HPLC) après extraction tissulaire. Ces résultats permettent d'envisager un développement clinique rationnel de la mTHPC. Ce travail s'intègre dans une approche dosimétrique complète de la thérapie photodynamique dont l'objectif est d'obtenir une prédiction de l'efficacité thérapeutique.

  • Titre traduit

    In vitro and in vivo photodynamic activity of mTHPC : preclinical study


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (170 p.)
  • Annexes : 100 réf.

Où se trouve cette thèse ?