Etude de la valorisation des boues d'hydroxydes issues des stations d'epuration d'ateliers de traitement de surface

par PIERRE-EMMANUEL CHARPENTIER

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Patrick Ozil.

Soutenue en 1997

à l'INP GRENOBLE .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les boues d'hydroxydes metalliques issues des ateliers de traitement de surface contiennent des metaux et sont considerees comme des dechets ultimes. Pres de 190 000 tonnes sont produites en france. Leur composition est tres variable d'un atelier a l'autre, elles sont composees en general de zinc, chrome, nickel, cuivre, fer, chaux sels et eau (> 50%). Une valorisation du chrome et du nickel est possible par voie pyrometallurgique. La valorisation du zinc des boues d'hydroxydes et des poussieres issues du traitement pyrometallurgique est quand a elle possible par voie hydrometallurgique en milieu basique. C'est cette derniere voie, que nous avons etudie : le procede developpe comporte 3 etapes : une lixiviation dans une solution de soude a 250 g/l et a 90c permet d'extraire le zinc et le cuivre. Le residu est filtre et lave sur filtre presse. Il pourra etre traiter par voie pyrometallurgique s'il contient du chrome ou du nickel ou servir d'agent de neutralisation. Une cementation par ajout de poudre de zinc permet d'extraire les metaux plus nobles que le zinc tels que le cuivre. Les teneurs en metaux autres que le zinc sont inferieures a 5 mg/l en sortie de cementation. Une electrodeposition du zinc est realisee sur cathodes de magnesium a 40c pour appauvrir la concentration en zinc de 45 a 15 g/l. La solution est ensuite renvoyee integralement en lixiviation. Le rendement faradique est superieur a 90%. La poudre produite a une teneur en zinc metal de 98% et trouve des applications dans les peintures anti corrosion et la chimie. Les eaux de lavage sont recyclees en interne ou neutralisees avant rejet a l'aide de solutions acides issues des ateliers de galvanisation. Ces acides riches en zinc, consideres eux aussi comme des dechets ultimes sont pour le procede une source de boues riches en zinc. Le procede ne genere donc pas d'effluents nefastes pour l'environnement et diminue la quantite de dechets en valorisant le zinc.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 181 P.
  • Notes : CONFIDENTIEL JUSQU'EN 2004
  • Annexes : 37 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.