Construction de reseaux de neurones multicouches pour l'approximation

par RACHIDA CHENTOUF

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Christian Jutten.

Soutenue en 1997

à l'INP GRENOBLE .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'application des modeles connexionnistes dans des domaines aussi varies que le controle de systemes, la robotique, l'economie ou les sciences cognitives, a permis de mettre en evidence la puissance de ces modeles non lineaires. La determination de l'architecture des reseaux de neurones : nombre de couches et surtout nombre de neurones par couche constitue un probleme ardu qui a fait l'objet de nombreux travaux durant cette derniere decennie. L'objectif de cette these est le developpement de nouveaux algorithmes incrementaux pour les problemes d'approximation de fonctions a partir de donnees bruitees. Trois algorithmes ont ete proposes. Le premier algorithme permet de construire des perceptrons multicouches (pmc) a une seule couche cachee en introduisant les unites une a une dans le reseau, chacune etant entrainee sur l'erreur residuelle observee en sortie. Le deuxieme algorithme combine deux types d'estimateurs : les pmc et les reseaux a noyaux. A chaque etape de l'algorithme, une unite sigmoidale et un noyau sont entraines sur l'erreur residuelle et la meilleure unite (au sens d'un critere) est retenue pour etre fusionnee avec le reseau. Le troisieme algorithme apporte une reponse au probleme de construction des pmc a une ou plusieurs couches cachees. A chaque extension du reseau, deux unites candidates sont entrainees sur l'erreur residuelle, la premiere unite etant placee dans la derniere couche cachee du reseau et la deuxieme unite placee dans une nouvelle couche cachee. L'unite qui fournit le meilleur modele de l'erreur est retenue. Pour les trois algorithmes, la construction du reseau se termine lorsque l'erreur residuelle a la sortie du reseau devient egale au bruit. Chacun des algorithmes proposes a ete valide sur deux problemes artificiels et un probleme reel. Ce dernier concerne l'estimation de la concentration spatiale d'un composant radioactif : le cs137, dans les retombees nucleaires a tchernobyl.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (158 p.)
  • Annexes : 145 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Phelma. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.