La réforme de la scolarité à Saint Cyr ou La sélection des futures élites militaires

par Manuel Guillamo

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Francis Pavé.

Soutenue en 1997

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Les élites de l'armée de terre française possèdent en apparence un certain nombre des caractéristiques communes avec les élites politico-administratives. Comme ces dernières elles sont d'abord formées dans des classes préparatoires, elles sont sélectionnées ensuite sur la base d'un concours à la française, enfin elles sont issues d'une grande école prestigieuse : Saint-Cyr. Et pourtant que de différences | au nom du paradigme de l'accès des sous-officiers à l'épaulette et du mythe de l'unité et de l'unicité de l'armée de terre, la hiérarchie militaire favorise la multiplicité des origines des officiers (modèle pluraliste) et refuse seule, et à l'inverse des autres armées nationales et occidentales, la prédestination initiale des seuls Saint-Cyriens aux plus hauts postes (modèle moniste). La réforme de Saint-Cyr et déroulement de carrière ultérieur de ses élèves confirme pourtant cette prédestination puisque 90 % des généraux sont d'anciens Saint-Cyriens. L'objet de cette thèse est de démontrer d'abord, à travers une étude quantitative, comment se fabrique cette future élite au cours de leur formation initiale à Saint-Cyr, comment se situe ensuite cette école par rapport autres grandes écoles militaires nationales et occidentales et enfin comment fonctionne cette école grâce à une étude qualitative. Il s'agit dans cette dernière partie de soulever les paradoxes dans la compétition des acteurs à Saint-Cyr entre les défenseurs du modèle pluraliste et isolationniste d'une part, et les partisans de l'ouverture de l'école et du modèle moniste d'autre part. Le refus par la hiérarchie de l'armée de terre au nom de la promotion sociale, de créer un grand corps d'officiers a transformé leurs élites non en décideurs participant aux réseaux d'échanges d'informations et de services au sein de l'Etat, mais plutôt en techniciens, experts ou managers, sans réelle prise sur les grandes orientations de la défense. .

  • Titre traduit

    The Academy of Saint-Cyr reform or The future military elites selection


  • Résumé

    French army elites have apparently some common features with civil elites. As the civil elites, they are first prepared in particular classes, then are selected by the means of an exam, and finally they come from famous academies : military Academy of Saint Cyr. However there are a lot of differences | on behave of the paradigm of the access of the no commissioned officers to the officers' corps and the myth of the unity of the army, the military hierarchy is in favour of the multiplicity of the officers' origins (pluralist pattern) and refuse alone, on the contrary of the other national occidental armed forces, the initial predestination of only the "Saint-Cyriens" to the greatest functions (monist pattern). Saint-Cyr's reform and the ulterior carreer of its pupils justify however this predestination since 90 % of the generals are former "Saint-Cyriens". The subject of this thesis is, first to show how this future elite get built during their scolarity in Saint Cyr, then how this academy is appreciated en regards to the order national and occidental military academies, and finally how this academy in organized thanks to a qualitative study. This last part deals with the paradoxes in the actors' competition in Saint Cyr between on the one hand the defendors of the pluralist and isolationist model and on the other hand the people on favour of the opening of the academy and the monist model. The army hierarchy refuse on behave of social promotion to create a great officers' corps, transforms their elites in persons who have the power to decide but in persons like technicians, managers, experts having no real influency about the great defense's matters.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 324 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 381
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.