Les catholiques vietnamiens pendant la Guerre d'indépendance, 1945-1954 : entre la reconquête coloniale et la résistance communiste

par Thi Lien Tran

Thèse de doctorat en Histoire du XXe siècle

Sous la direction de Raoul Girardet.

Soutenue en 1997

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Le sentiment national des catholiques vietnamiens s'exprima de manière d'autant plus violente en 1945, qu'il avait été nié auparavant, au point qu'une partie du clergé n'hésita pas à se lancer dans l'action politique et militaire. Ce besoin de s'engager politiquement dans la lutte pour l'indépendance s'expliquait par le désir de mettre fin à l'accusation de "traitres à la patrie", eux qui «étaient accuses d'être à l'origine de la conquête française. Les catholiques se trouvèrent très vite devant un dilemme : les plus ardents combattants pour l'indépendance étaient communistes et leur projet de société ne correspondait absolument pas à leurs aspirations. Entre la minorité qui choisit de rallier le Viet Minh, et celle qui collabora avec les Français, une tendance majoritaire, surtout au sein de l'influente élite cléricale, se dégagea pour une position autonome par rapport à la résistance communiste et au gouvernement Bao Dai entièrement dépendant des Français. Les catholiques vietnamiens tentèrent donc de s'affirmer au niveau politique par un refus de la reconquête des Français et de l'hégémonie des communistes dans la résistance aux Français. De 1945 à 1949, la thématique de lutte pour l'indépendance domina le discours politique des catholiques ; et de 1950 à 1954, la thématique de lutte contre le communisme prit le dessus, sans pour autant effacer la thématique nationaliste. L'expérience de vie sous autorité Viet Minh et les événements internationaux (chine communiste et guerre de Corée) provoquèrent le ralliement progressif des catholiques à la solution Bao Dai. Loin de soulever l'enthousiasme, cette solution restait la seule alternative. C'est donc au cours de la guerre d'indépendance que les catholiques vietnamiens cherchèrent à agir en tant qu'acteurs politiques, et à se dégager de la fonction d'instruments que le Viet Minh comme les français voulaient leur voir jouer.

  • Titre traduit

    The Vietnamese catholics during the war of independance (1945-1954) : between the colonial reconquest and the communist resistance


  • Résumé

    The national feeling of the Vietnamese catholics became all the more violent in 1945 as it had been denied before ; so that some of the clergy didn't hesitate to launch straight into the political and military action. This need of political involvement in the fight for independance could be explained by the desir to put an end to the accusation of "traitors to their homeland". (they were accused to be at the origine of the French conquest) the catholics soon faced a dilemma : the keenest fighters for independance were communists and their project of society was far from the catholic aspirations. Between the minority that chose to rally the Viet minh, and the other that collaborated with the French, a major trend rose, especially among the influent clerical elite, claiming autonomy from the communist resistance and from the Bao Dai governement completely dependant from the French. The Vietnamese catholics tried therefore to assert themselves on a political level, by refusing both the French reconquest and the communist hegemony in the resistance to the French. From 1945 to 1949, the theme of the fight for independance prevailed in the political speech of the catholics ; then from 1950 to 1954, the theme of fight against communism took over, without suppressing the nationalist ideas. The experience of living under Viet minh power and international events (communist china, Korean war) caused a progressive rallying of the catholics to the Bao Dai's solution. Far from raising enthusiasm, it was the only alternative left. It's therefore during the war of independance that the Vietnamese catholics tried to act as political actors, and to free themselves from the function of instruments, that the Viet Minh and the French wanted them to play.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1177 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2143
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 362-1
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 362-2
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 362-3
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 362-4
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.