La mort dans le Roland furieux de Ludovic Arioste : vers l'unité narrative?

par Giulio Di Lena

Thèse de doctorat en Etudes italiennes

Sous la direction de MIREILLE BLANC SANCHEZ.

Soutenue en 1997

à Grenoble 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans cette etude,le poeme est principalement - mais non uniquement - aborde dans une perspective narratologique. A travers une serie d'analyses approfondies, nous nous sommes attache a definir le role que la mort (ou le recit de mort) est amenee a jouer sur et dans le dispositif narratif du recit. Ainsi avons-nous pu mettre en relief la fonction structurante de la mort qui scande la narration du roland furieux d'une facon signifiante. Ce faisant, la mort nous est apparue comme l'un des facteurs d'importance qui contribuent a inflechir le mouvement interne du poeme : soumis a un certain nombre de forces centrifuges au depart, ce mouvement subit progressivement une variation centripete pour aboutir, en fin de compte, a l'unite narrative. Aussi, le fait de nous interesser a l'etude de la mort dans le roland furieux nous a-t-il permis d'apporter quelques elements de reponse au probleme de l'unite narrative, deja souleve par la critique des la premiere edition du chef-d'oeuvre de l'arioste.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (501 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 486-501 (150 réf). Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/1997/29/1-3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.